Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Nassėnėba Touré à Alassane Ouattara : "Si vous étiez accroché au pouvoir vous n’auriez pas préparé, ni même pensé à préparer, un successeur à peine âgé de 30 ans" (Lettre ouverte)

Publié le mercredi 29 juillet 2020  |  Partis Politiques
Touré
© Partis Politiques par DR
Touré Nasseneba, maire d’Odiénné, coordinatrice associée en charge de toutes les affaires politiques de la commune d’Odienné et Directrice Générale de Côte d’Ivoire Tourisme


Les heures que nous vivons me contraignent à vous faire cette adresse publique. Je n’ai guère le choix, en effet. J’ai juste un devoir. Le devoir d’honorer l’homme en ma qualité de présidente de la Jeunesse Féminine et Professionnelle du RHDP de la Côte d’Ivoire et d’élève de feu le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly qui m’a acceptée dans sa classe par votre entremise. Depuis cette date, feu Amadou Gon n’a pas cessé, pour moi, de jouer le rôle de mentor jusqu’à son rappel à Dieu, il y a seulement quelques semaines.

L’envie m’étreint de vous exprimer ma profonde gratitude pour l’honneur dignement rendu à votre fils tout au le long de ses obsèques.

Amadou nous a quittés. Il est parti, c’est vrai. Mais un esprit reste. Cet esprit que vous avez inculqué à chacun de nous, à chacune des personnes qui, dès que vous les rencontrez, veulent désormais travailler, bien travailler, beaucoup travailler et toujours travailler pour le développement de notre pays. Amadou a hérité de vous ces valeurs de travailleur, de développeur et de bâtisseur.

La disparition subite d’un tel homme, qui était notre candidat RHDP à la présidentielle d’octobre 2020 bouleverse le contexte sociopolitique actuel.

Excellence, après une réflexion profonde et mûrie, je viens, humblement, respectueusement et avec toute la vigueur vous demander avec déférence et respect de garder la main sur tout ce travail pensé, imaginé, conçu, abattu pendant plus de 25 ans et matérialisé en 9 ans. Je vous en prie excellence, ne prenez pas le risque de voir ces acquis durement acquis sabotés, détruits et partir en fumée en un temps record.

Excellence, cette doléance émane du peuple, notamment de la Jeunesse Féminine et Professionnelle du RHDP déployée sur 31 régions et les 2 districts du pays dont je ne fais que porter la voix. Cette doléance émane des jeunes hommes et des femmes en particulier, qui constituent 77,77% de la population ivoirienne.

Monsieur le Président, pas une journée ne s’écoule sans que nos différentes bases ne s’impatientent de vous entendre répondre favorablement à leur appel. Excellence Monsieur le Président Alassane Ouattara, vous êtes l’homme de la situation, le pays vous réclame.

Votre choix et celui des militants du Rhdp s’étaient portés sur la personne d’Amadou Gon. Vous avez accepté de renoncer à tout. Vous lui avez passé le témoin dans le but de garder l’esprit que vous nous avez insufflé jusqu’au bout. Vous avez fait et bien fait ce que votre conscience vous recommandait de faire. Mais hélas ! Hélas ! la symphonie fut inachevée. Alors nous n’avons d’autre choix que d’accepter la volonté du tout haut et du très haut.

Aujourd’hui, ce n’est plus tenable et moi, autrement dit, vos militants et militantes que nous rencontrons, avec qui nous échangeons de jour comme de nuit, vous réclament.

Il n’y a pas qu’eux. Excellence Monsieur le Président, même Les sceptiques d’hier, on finit par apprécier à leur juste valeur vos réalisations, votre paternalisme et votre altruisme.

Monsieur le Président, les Ivoiriens dans leur ensemble veulent que vous soyez leur candidat aux élections d’octobre 2020.

Bien sûr, il y a aura des mauvaises langues pour dire « Ouattara est encore là au pouvoir ». Mais vous n’êtes pas au pouvoir, vous êtes à votre place. Vous êtes à la place que vous méritez.

Excellence, qui mieux que vous a convaincu sur l’agenda 2063 les africains eux-mêmes ? Nous-mêmes les Ivoiriens ? Ils disent tous que la Côte d’Ivoire a changé. Qui a convaincu la communauté internationale ? Si elle, communauté internationale est d’accord avec votre travail, c’est bien parce que vous êtes un développeur, un homme de paix comme votre papa, le Président Félix Houphouët-Boigny. C’est aussi parce que votre background, votre carrière, plaident pour vous. Vous avez le haut niveau, Excellence. Il n’y a qu’à regarder les avancées sur le franc Cfa, à la Cedeao, les nouveaux mécanismes. On comprend tous que vous avez envie plutôt de ne pas poursuivre la gouvernance. Mais il vous faut présider et diriger le pays surtout face à des attaques qui prouvent bien que vos adversaires ne sont pas à la hauteur. Ils ne comprennent pas que vous êtes devenu un millionnaire en militants et en électeurs.

Pourquoi ? Parce que votre bilan est plus que positif. Excellence, votre bilan est éloquent. Vous avez construit des centaines de châteaux d’eau, investi dans l’hydraulique, produit tellement d’électricités que la Côte d’Ivoire en vend à des voisins tels que le Liberia et le Burkina. Dans peu de temps, vous allez lancer le pays dans l’énergie solaire.

Au niveau de l’enseignement, Plus de 6 Unités de Formation et de Recherche ont été transformées en Université de plein droit. L’Université de Man a été construite. Et on sait tous qu’il est plus difficile de réparer un bâtiment que d’en construire un nouveau. 98338 salles de classe scolaire , 3475 salles de classes au préscolaire et 18258 classes ont été construites dans le système secondaire. Les ponts et j’en passe.

Excellence que dire des routes. Mes sœurs, frères Bétés et nous tous mettions 7 heures pour rallier Daloa. Aujourd’hui en 3h 25mn, le tour est fait. Pour aller à N’dotré, l’on déboursait 1400f avant votre arrivée au pouvoir. Aujourd’hui 300f suffisent. Pour aller chez vos parents maternels à Odienné, on peut prendre l’avion ou la route qui est impeccable. De 6500 Km de bitume en 2011, nous sommes aujourd’hui à 8000 Km.

Excellence, Odienné se porte bien. Odienné se porte comme un charme. Notre cité ne cesse de faire au fil des jours des pas vers la modernité. Finie l’époque où Odienné était une petite bourgade dépourvue de tout et surtout de l’essentiel, insalubre perdue et oubliée aux confins de la Côte d’ivoire, et presque inexistante dans les plans de développement de notre pays. Depuis 2010 et encore plus aujourd’hui, on peut dire avec fierté et assurance « Odienné is back ». Oui, Odienné est de retour sur la carte de la Côte d’Ivoire, la commune amorce à pas sûrs et fiers sa marche vers son émergence. Hier dépourvu de tout, notre cité est aujourd’hui dotée de tout ou presque et les indicateurs attestent éloquemment : de 11% en 2010, le taux d’électrification avoisine les 85%. L’eau potable si vitale n’est plus un luxe pour nos parents, la desserte est normalement assurée, faisant reculer les maladies hydriques qui pendant longtemps ont endeuillé les familles. Nos enfants ont repris goût à l’école grâce au programme de construction d’infrastructures scolaires qui a permis d’ouvrir de nombreuses salles de classes dans la région. Et nous attendons même le lancement des travaux de construction d’une université à Odienné, qui nous l’espérons se fera très bientôt. La ville a bénéficié du bitumage de plusieurs axes routiers notamment Boundiali-Odienné, Odienné-Gbéléban. Les axes Odienné-Minignan-frontière du Mali, Odienné-Minignan-frontière de la Guinée sont en cours d’achèvement. L’ouverture de plusieurs autres voies non moins essentielles n’ont pour retombées que le désenclavement de nos localités.

Cet énorme travail incite, excellence, chacun des Ivoiriens à aller chez eux.

A Abidjan, le reprofilage du bitume a été réalisé. L’échangeur de Solibra est fait, le carrefour de la vie est en projet, les Riviera 2 & 3 sont réglés. Et même les bouchons qu’on a à ce niveau, montrent bien que l’économie bouge, elle est vigoureuse. Il ne manque plus qu’à discipliner les Ivoiriens. Une école de Police est en voie d’achèvement, mieux d’inauguration à Korhogo.

L’électrification rurale passée de 2847 localités électrifiées en 2011 à plus de 5000 en 2020. La Côte d’Ivoire compte, à ce jour, plus de 1, 5 millions d’abonnés au réseau électrique national. Un chiffre qui hisse le pays au rang de meilleur taux en électrification en Afrique.

Vous avez consenti depuis 2011 d’importants investissements dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement à travers la mise en œuvre de projets structurants à Abidjan et dans plusieurs localités de l’intérieur du pays, faisant passer le taux d’accès à l’eau potable de 67% à 69 % en milieu rural et de 92% à 94% en milieu urbain

Excellence, hormis le Président Houphouët-Boigny, vous avez fait mieux que tous vos prédécesseurs réunis. Restez pour terminer ce que vous avez si bien commencé pour les Ivoiriens.

Et les Ivoiriennes alors ?

Monsieur le Président, vous avez œuvré pour la politique du genre. Il y a désormais une section et bientôt ce sera une compagnie de femmes à l’École Militaire Préparatoire Technique (Empt) de Bingerville. Il y a des femmes à l’École de gendarmerie. Au sénat, au Conseil économique et social vous avez nommé des femmes.

On parle des problématiques du genre avec vous et un peu partout. La femme que je suis vous dit Merci.

Les logements sociaux sont partout et font le bonheur des Ivoiriens. Ils sont satisfaits de la Couverture Maladie Universelle. La Cgrae, la Cnps se portent nettement mieux. Depuis 2017, des familles défavorisées reçoivent une aide sociale trimestrielle comme dans les pays développés d’Europe. Il s’agit des filets sociaux productifs. Ce n’est peut-être pas parfait mais ce social fonctionne belle et bien.

Vos détracteurs et adversaires n’ont pas de programme de campagne. S’ils en ont c’est qu’ils les cachent et ont raison de les cacher pour ne pas avoir honte. Ils ont peur de votre capacité à travailler.

Excellence, il n’y a chez vos détracteurs aucun argument. Il n’y a que de la mauvaise foi. Si vous étiez accroché au pouvoir, vous n’auriez pas préparé, ni même pensé à préparer un successeur à peine âgé de 30 ans, qui depuis ses 49 ans, gouverne à vos côtés. Encore hélas, le bon Dieu en a voulu autrement.

Alors Président, le peuple vous réclame. Restez pour finir le travail.

Je vous remercie de m’avoir lue.

Touré Nasseneba, maire d’Odienné, coordinatrice associée en charge de toutes les affaires politiques de la commune d’Odienné et Directrice Générale de Côte d’Ivoire Tourisme
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment