Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le président de la CEI précise les cas de radiation de personnes de la liste électorale

Publié le mercredi 5 aout 2020  |  AIP
Retrait
© Autre presse par DR
Retrait de Laurent Gbagbo sur la liste électorale: EDS demande des comptes à la CEI
Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ( EDS) a rencontré ce lundi 3 août, la Commission électorale indépendante ( CEI) pour avoir des explications sur le retrait de M. Gbagbo de la liste électorale provisoire 2020.


Abidjan - Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, a indiqué que pour qu’une personne soit radiée de la liste électorale, il faut qu’elle soit condamnée pour crimes ou pour délits, qu’elle soit déchue de ses droits civils et politiques ou qu’elle soit décédée.

« A l’occasion de la révision de la liste électorale, nous adressons un courrier au ministre de la Justice et à celui de l’Administration du territoire qui nous envoient deux listes que nous remettons à nos techniciens pour les croiser avec la liste électorale, afin de sortir de la liste électorale, ceux qui ne remplissent pas les conditions prescrites par la loi », a déclaré M. Coulibaly-Kuibiert.

Il a fait cette précision à l’occasion du Press-Club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), qui a eu lieu le mardi 04 août 2020 à la Maison de la presse sur le thème « Quel parrainage pour la présidentielle d’octobre 2020? ». Elle fait suite à des polémiques d’acteurs politiques qui s’insurgent contre la radiation de certaines personnes dont l’ex-président Laurent Gbagbo, de la liste électorale.

En réponse, le président de la CEI qui a reçu une délégation de certains de ces acteurs, lundi, a expliqué que la phase de contentieux sur la liste électorale est propice à toutes réclamations, avec des preuves à l’appui. Aussi, a-t-il souligné que pour ces personnes, si ces incapacités sont levées, elles pourront venir s’inscrire à nouveau sur la liste électorale.

M. Coulibaly-Kuibiert a par ailleurs indiqué que l’organisation de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 coûtera près de 65 milliards FCFA dont 7,7 milliards provenant de partenaires internationaux. A elle seule, l’opération de révision de la liste électorale a coûté 13 milliards FCFA, a-t-il noté.

Cette édition du Press-club organisée par l’UNJCI, sous la coupole du président Jean-Claude Coulibaly, est la troisième du genre. Elle fait suite à celles qui avaient pour invités, le représentant de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchmann et le président de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Pr Abou Karamoko.

ako/cmas
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment