Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Région du Gontougo : le Conseil Coton-Anacarde livre des pompes hydrauliques à énergie solaire à huit villages et le pont Landaye-Taoudi

Publié le jeudi 25 fevrier 2021  |  Abidjan.net
Région
© Abidjan.net par FN
Région du Gontougo : remise de pompes hydrauliques à énergie solaire par le conseil coton-anacarde
Bondoukou le 24 février 2021. Le directeur général du Conseil Coton - Anacarde, Adama Coulibaly a procédé ce mercredi à la remise de pompes hydrauliques à énergie solaire dans la région de Gontougo.


Le Conseil Coton-Anacarde (CCA), a procédé le mercredi 24 février 2021, à la remise officielle de pompes hydrauliques à énergie solaire à huit (8) villages ainsi qu’à l’inauguration du pont Landaye – Taoudi dans la région de Gontougo.

La remise symbolique de ces infrastructures de développement s’est faite dans les villages Bidio Lolohui et Siasso.

Pour le Dr Adama Coulibaly, Directeur général du CCA, c’est une grande joie de voir tous ces ouvrages réalisés à l’égard des populations.

«Nous sommes ici pour constater les installations des pompes faites pour faciliter la vie de nos parents et nous en sommes très heureux » a-t-il indiqué avant d’ajouter qu’il était "important" d’être sur les lieux pour faire le constat de ces ces réalisations.

A l’en croire, le CCA a décidé de se mettre aux côtés du gouvernement pour apporter "un peu de confort" aux populations en leur favorisant l’accès à l’eau potable, l’ouverture des pistes, des ponts et bien d’autres réalisations.

"La région de Gontougo, dira-t-il est une grande région de production de la noix de cajou et c’est un plaisir pour le Conseil coton-anacarde de retourner à cette région ce qu’elle donne à la Côte d’Ivoire et ce qu’elle donne à la filière coton et anacarde (...) afin qu’elle travaille dans de bonnes conditions, et produise de la qualité ».

Pour finir, il a invité les producteurs de la région à, non seulement respecter le prix de vente qui est de 305 Fcfa , mais aussi, à éviter la fuite de produits vers les pays frontaliers.

« Aidez le gouvernement, aidez-nous pour que les produits ne passent pas par le Ghana. C’est notre argent qui part chez le voisin. Nous avons pu faire toutes ces réalisations à cause de l’impôt que l’État prélève lorsque ces produits passent aux ports. C’est cet argent qui retourne vers nous pour pouvoir réaliser toutes ces choses », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le pont reliant Landaye – Taoudi inauguré au cours de cette tournée dans le Gontougo a été baptisé au nom du directeur général du Conseil "Pont Dr Adama Coulibaly"


A. N.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment