x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 9 février 2009 | Le Patriote

Cissé Ibrahim Bacongo (ministre de l’enseignement supérieur) aux populations d’Abobo : "Mme Ouattara est tout un programme"

Cissé Ibrahima Bacongo, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a parrainé la 4ème journée de la campagne de vaccination et de déparasitage gratuite de la fondation Children of Africa à Abobo Avocatier. A cette occasion, il a évoqué les actions posées par la dame au cœur d’or.

Petit à petit, mais sûrement, la fondation Children of Africa de Mme Dominique Ouattara est en phase de réussir son pari. C'est-à-dire d’immuniser gratuitement pendant trois ans, 10.000 enfants du district d’Abidjan contre la fièvre typhoïde. Débuté depuis le samedi 17 janvier dans la commune d’Attécoubé, la caravane de vaccination et de déparasitage gratuite de la fondation Children of Africa a atteint sa vitesse de croisière avec les escales dans les communes d’Adjamé et de Yopougon. Samedi dernier, la caravane de vaccination a pris ses quartiers dans la commune populeuse d’Abobo. A cette occasion, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Cissé Ibrahima Bacongo a représenté la présidente fondatrice de la fondation absente du pays depuis trois semaines. Faisant un récapitulatif des actions posées par la dame au cœur d’or et les différentes communes visitées par la caravane de vaccination gratuite, le directeur de campagne d’Abidjan Sud, Cissé Bacongo a indiqué que Mme Ouattara est tout un programme à elle seule. Selon lui, ses projets de soutien des populations et personnes démunies vont au-delà de la connaissance du citoyen lambda. Des enfants de la rue, en passant par les sourds et muets et les enfants des populations dénumies, Mme Ouattara est à tous les rendez vous du cœur et de la charité. « C’est un peu difficile pour moi de parler de Mme Dominique Ouattara parce qu’elle est tout un programme. La personne, ce qu’on voit, mais aussi ce qu’on ne voit pas. C’est-à-dire son âme, sa grandeur d’âme et le cœur qu’elle a. c’est cet ensemble que je nomme un programme (…) les enfants de la rue et les sourds-muets savent apprécier l’amour et la générosité de Dominique Ouattara» a-t-il déclaré. Pour le représentant de Mme Ouattara, en dépit des difficultés et de la paupérisation des populations, l’espoir est encore permis. Car soutient-il, la femme du leader des républicains Ivoiriens n’a pas attendu que son mari (le Dr Alassane Dramane Ouattara, ndlr) soit au pouvoir pour « voler » au secours des démunis. « Les enfants sont les cadres de demain. Ils ne seront que ce que nous avons préparé pour eux (…) Mme Dominique Ouattara m’a chargé de leur dire qu’ils ne sont pas oubliés. Et qu’elle n’a pas attendu que son mari soit au pouvoir pour aider les plus démunis. La fondation Childern of Africa a été crée depuis 1998 au moment où son mari était encore directeur général adjoint du FMI » a-t-il soutenu. Inquant que immuniser 2.000 enfants dans une population estimée à près de 1.500.000 âmes représente une goutte d’eau dans la mer, le ministre a indiqué qu’il se ferait l’intermédiaire auprès de Mme Ouattara afin qu’une troisième séance soit accordé à cette commune.

Adama Toungara, maire de la commune d’Abobo, a salué cette initiative. Selon ce dernier la fondation de Mme Ouattara n’est pas à sa première sortie dans sa commune. Citant pèle mêle, l’arbre de noël durant le mois de décembre et le bibliobus qui est l’une des attraction favorite des tous petits de sa commune. Le maire a, par ailleurs, indiqué que sa commune est un terrain propice pour la fièvre typhoïde en raison du développement de l’insalubrité et des effets secondaires des déchets toxiques. A cet aspect, selon lui doit être ajouté la démographie galopante et jeune de la commune. Une population estimée à près de 1.500.000 habitants avec 80% de la population qui ont moins de 35 ans et 40% qui ont moins de 12 ans. Au regard de ces chiffres et des problèmes environnementaux, M. Toungara a indiqué que sa commune est l’une des plus frappée par la fièvre typhoïde.

Dr Diomandé Mamadou, coordinateur du projet a quant à lui, que le combat de la fon dation Children of Africa est noble et mérite d’être soutenu.

Service de communication de la direction de campagne Abidjan Sud

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ