x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 25 septembre 2009 | Nord-Sud

Banderoles, affiches, panneaux publicitaires : Pourquoi les églises font tant de publicité ?

Les affiches de publicité d’églises inondent de plus en plus les arrêts de bus, les panneaux de signalisation et même les panneaux publicitaires. Nord-Sud a décidé de comprendre ce phénomène.

Le monde va-t-il si mal que ça au point de faire de la publicité pour appeler les fidèles à l’église ? En tout cas, c’est ce que semblent démontrer les nombreux panneaux publicitaires de certaines églises aux différents carrefours. Les arrêts de bus sont les premiers visés par cette avalanche d’affiches. A la gendarmerie d’Agban, le hangar de l’arrêt des bus 14 et 75, est bourré d’affiches d’églises, malgré l’état délabré du lieu. Les arrêts des bus 45 et 15, à Abobo, vers le « dépôt 9 », n’y échappent pas. Au Plateau, le long du boulevard de la République, ces affiches sont fréquentes sur les plaques de métal des différents arrêts de bus. Mais, elles ne sont pas du goût des usagers qui les décollent très souvent. Bref, la plupart des arrêts de bus de la capitale économique sont la cible de ces affiches. Sur ces papiers, la publicité est très souvent voilée par des annonces de thèmes de veillée de prière, de délivrance, des séminaires, etc. Mais, les auteurs s’arrangent à mentionner toujours le nom de l’église initiatrice de l’évènement, accompagné de propos élogieux sur ces hommes religieux. « Miracles…Gloire de Dieu… », peut-on lire sur les panneaux de signalisation qui sont également visés pour ces affichages. Les cabines de la loterie nationale et les cabines téléphoniques sont également prises en otage par les « annonceurs ». En plus de ces techniques, il y a les distributions de prospectus dans les rues et dans les véhicules de transport commun. Est-ce une autre façon de promouvoir les églises ? « C’est de la prospection. Je reçois régulièrement la visite de certaines confréries chrétiennes qui viennent m’exhorter à intégrer leurs églises. Certains ne manquent pas de faire l’éloge de leur pasteur et de leur église», explique une étudiante à l’université de Cocody. Des pratiques de plus en plus courrantes. Et les « prospecteurs » n’hésitent pas à frapper aux portes des domiciles pour chercher de la clientèle. « Bonjour. Jésus t’aime… c’est très souvent ainsi qu’ils vous abordent », explique Koné Binjamin, un agent commercial à Abobo-Samake. Mais, toutes ces techniques semblent dépassées pour certaines églises qui agissent comme de véritables structures à but lucratif. Ils se tournent vers les panneaux publicitaires au même titre que les produits cosmétiques, la téléphonie mobile ou les assurances. Si vous empruntez le boulevard Latrille, vous verrez certains de ces panneaux publicitaires le long de la voie. Avec des photos incitatrices et des paroles de grandeur. Tous les ingrédients marketing y sont réunis pour accrocher le potentiel client. A l’hypermarché Sococé, c’est très souvent la grille de clôture qui est sollicitée avec des affiches publicitaires d’églises. Ces écriteaux luttent avec des banderoles de publicité d’écoles et d’autres produits. Au point où on se demande pourquoi les églises font tant de clientélisme ? Une interrogation qui ne manque pas d’intérêt. Les pasteurs semblent d’ailleurs divisés sur la question.

Raphaël Tanoh


Pour


Pasteur Topka Jean Camille (Eglise des vainqueurs, missions Rohoboth ) : “Les moyens de communication ont évolué”

“Qu’est-ce que vous appelez publicité ? Dans le temps ancien, quand on avait un évènement important, dans la Bible, on envoyait des émissaires parcourir des milliers de kilomètres sur des ânes ou des châmeaux pour passer l’information. Nous sommes au 21ème siècle et les techniques de communication ont changé. Quand on a un évènement important, il y a des moyens plus faciles que nous offre la communication pour passer notre message et permettre à certaines personnes d’apprendre et participer à nos programmes. En plus, il y a assez d’églises. Lorsque quelqu’un lance un programme, il veut se différencier des autres églises. Prenez une commune comme Cocody, il y a des centaines d’églises avec des noms presqu’identiques. Il faut donc se différencier des autres. Des prédicateurs qui se rendent au domicile des fidèles pour les convaincre à les rejoindre à l’église, n’est pas une mauvaise chose. Mais, il faut savoir s’y prendre. La Bible nous recommande d’aller partout et de prêcher la parole de Dieu. Mais, celui qui accepte, est libre de fréquenter l’église de son choix. Il ne faut pas l’obliger à vous suivre dans votre église. Ce sera de la propagande. Si j’ai l’un de mes assistants que je prends en train de faire ça, je vais lui demander des comptes. Les fidèles comptent sur notre libre arbitre. J’ai incité plusieurs personnes à aller l’église, mais, elles ne sont pas venues chez moi. “


Contre

“C’est Jésus qui fait sa volonté. Vous n’avez pas besoin de dire aux fidèles de venir dans votre église. Il ne faut surtout pas spécifier que telle chose vous arrivera comme prodige, si vous venez dans mon église. Mettre sa photo, faire sa publicité comme vous étiez Dieu, ce n’est pas bon. Si votre photo est sur une pancarte, c’est une façon d’attirer les gens, de vendre ton produit. C’est de la publicité. On peut indiquer son église avec une plaque, mais, il ne faut pas faire son éloge. C’est Dieu qui fait le reste. Parce que ce qui se dit sur les plaques n’est pas vérifié. Si vous faites des affiches pour annoncer une veillée de prière, il n’y a pas de problème. A mon avis, c’est au district de jouer son rôle en enlevant toutes ces affiches sur les panneaux de signalisation où dans les arrêts de bus.”

Propos recueillis par RT

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ