x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 25 janvier 2010 | Nord-Sud

Henri Konan Bédié samedi à Marcory : “Les refondateurs ont mis les clignotants au rouge”

Pour son meeting de Marcory, samedi, à l'institut national de la jeunesse et du Sport (Injs), Henri Konan Bédié a renoué avec le ''nouchi'', le langage abidjanais. Avec ce parlé propre aux Ivoiriens, l'ancien président a vertement critiqué le régime de la Réfondation. Aux « bramôgô », public, venu l'écouter, il a parlé du changement qu'il veut voir s'opérer en Côte d'Ivoire cette année. « Ce changement s'impose après dix longues années d'une gestion inqualifiable qui a abouti à mettre tous les clignotants de la nation au rouge », a-t-il annoncé les couleurs. Et M. Bédié de dénoncer une main mise sur le pouvoir, par son rival Laurent Gbagbo. Qui, selon Bédié, se débat dans tous les sens avec ses proches pour se maintenir au pouvoir. Prédisant une mort politique à Laurent Gbagbo et à ses proches, l'ex-président de la République a commenté l'actualité politique. « Cette fausse affaire d'inscription sur la liste électorale définitive qui n'existe que dans leur imagination, dénonce Bédié, et cet acharnement morbide contre le président Robert Beugré Mambé », a-t-il botté en touche, évoquant l'affaire des 429.000 enrôlés clandestinement. Le président du Pdci n'est pas content aussi des forces de l'ordre. Il les accuse d'avoir faire subir une répression « sauvage » à ses jeunes dont une marche a été violemment étouffée.

Précampagne oblige, le candidat qu'il est pour le Pdci au scrutin présidentiel a promu ses projets pour la jeunesse « Un gouvernement du Pdci-Rda conscient du rôle primordial de la jeunesse dans un pays mettra tout en oeuvre pour lui donner une éducation solide », a promis Bédié. Il prévoit en ouvre une reforme du système éducatif national. Par ailleurs, il compte «sciencer en pro » (réfléchir intelligemment) pour résoudre les problèmes des femmes, en encourageant et en consolidant les coopératives agricole et commerciale des femmes. Pour finir, ''N'Zuéba '' invite les électeurs à voter en sa faveur. «Nous allons renvoyer ces môgô de frou-frou (palabreurs, diviseurs) dans leur magma (manigances) et ils vont prendre drap», a-t-il terminé.

Bamba K. Inza (stagiaire)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ