x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 1 octobre 2010 | L’expression

Bongouanou - Le Pdci veut ‘‘enterrer’’ Affi N’Guessan à N’Guesankro

© L’expression Par Prisca
Politique/Front populaire ivoirien: Ouverture de la 20è édition de la Fête de la liberté, en présence du président du parti, M. Pascal Afi N`guessan
Jeudi 29 avril 2010. Abidjan, Yopougon. Célébration de la Fête de la Liberté sur le site du futur siège du Front populaire ivoirien (FPI). Photo: Pascal Affi N`guessan, président du parti
Le Pdci Rda veut ratisser large pour Henri Konan Bédié dans le département de Bongouanou et réduire le Front populaire à sa plus expression dans le village de son président Pascal Affi N’Guessan. Dans cette dynamique, Tiémoko Koffi, directeur local de campagne de Bédié dans la sous-préfecture de N’Guessankro qui coiffe Boidikro (Ndlr : village du président du Fpi) est en ordre de bataille. Il a battu le rappel des troupes le week end passé afin de donner les armes aux représentants locaux du parti doyen pour faire oublier le Fpi dans cette jeune sous-préfecture. « Depuis dix ans, le développement s’est arrêté en Côte d’Ivoire. Si nous voulons reprendre le chemin du développement, nous devons tous voter le candidat du Pdci Rda, le 31 octobre prochain. Car, c’est le président Bédié seul, qui allie expérience et sagesse », a indiqué le Dlc de Bédié face aux militants de N’zuékokoré et de M’baoucessou. Pour poser les jalons de cette victoire du candidat du Pdci, l’équipe du Dlc a initié une séance de formation à l’intention des militants de la sous-préfecture de N’Guessankro. « Pourquoi voter quelqu’un d’autre alors que celui qui a bâti ce pays vit encore et il est candidat ? Il faut voter pour faire gagner Bédié pour qu’on retrouve la Côte d’Ivoire de la paix et de la prospérité Il faut être vigilant dans le bureau de vote. Il ne faut pas qu’une seule voix soit perdue pour Bédié. Résistez à l’intimidation, dénoncez les irrégularités, ne répondez pas aux provocations, résistez à la corruption et soyez vigilants », a conseillé l’honorable Tiémoko Koffi qui avait à ses côté Gilbert Kadjo, chargé de la formation des militants.
K.B


Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ