x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 30 avril 2011 | Le Nouveau Réveil

"Le Nouveau Réveil" ouvre un débat / Faut-il dissoudre la Fesci ?

© Le Nouveau Réveil Par Prisca
Activités syndicales : La Fesci tient une AG extraordinaire.
La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d`Ivoire (Fesci) a tenu une AG extraordinaire le mardi 21 septembre 2010 à l`université de Cocody en présence de son S.G Mian Augustin. Photo : Mian Augustin.
Dix ans d`incompétence et d`incurie laissent des traces. Et, cette traçabilité ne s`efface pas d`un coup de baguette magique. C`est dire en toutes les langues de Côte d`Ivoire que la tâche qui attend le régime de Ouattara est incommensurable. Tout est priorité : Sécurité, économie, école, santé, eau, salubrité, jeunesse, tout. Tout est à reprendre depuis 1999, au moment où le président Bédié quittait le pouvoir. Parmi les mesures d`urgence pour assainir l`environnement sociétal, le gouvernement a décidé de la fermeture provisoire des cités universitaires et des universités. Mais, comme chacun le sait, l`environnement pollué, ordurier, gangrené des universités et des campus est du fait de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d`Ivoire (Fesci). D`aucuns n`ont pas hésité à traiter la Fesci d`hydre monstrueuse. Ayant droit de vie et de mort sur les campus. Tel un Tsunami, nul ne pouvait résister aux fescistes qui ne se gênaient pas pour bastonner leurs maîtres. La Fesci n`était plus, à dire vrai, un syndicat. Et cela depuis fort longtemps. On se rappelle que du temps où le président Bédié était aux affaires, l`intrusion de la Fesci dans la politique si flagrante et fréquente qu`il se résolut, à son corps défendant de démocrate, à la dissoudre. Il lèvera la dissolution par la suite avec promesse ferme des dirigeants de la Fesci qu`elle agirait dans le strict domaine syndical. Mais, avec l`avènement du Fpi au pouvoir d`Etat, la Fesci va reprendre du poils de la bête. Elle va devenir le bras séculier du pouvoir en place, étouffant dans l`œuf toute revendication scolaire, devenant le fer de lance de la dictature de l`ex-chef de l`Etat. La Fesci était devenue, avant le lundi 11 avril 2011, un Fpi-bis. A l`heure de l`assainissement sur tous les plans, quel sort doit-il être réservé à la Fesci ? Faut-il, pour poser le problème clairement, procéder ou non à la dissolution de la Fesci ? Peut-on procéder à la dissolution et dans quelles limites juridiques ?
A l`heure où le président de la République parle de mise sur pied d`une Commission Vérité et Réconciliation, il serait pas aléatoire d`ouvrir le débat sur le devenir de la Fesci.
Faut-il dissoudre la Fesci ? Envoyez nous vos avis sur 3 feuillets dactylographiés.

Gnamantêh

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ