x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 5 mai 2011 | Le Patriote

L’audition de Gbagbo reportée à demain, vendredi

Annoncée pour hier mercredi 4 mai, l’audition de Laurent Gbagbo par le procureur de la République est reportée au vendredi 6 mai 2011. L’information a été donnée par le patron du parquet. « Laurent Gbagbo aurait du être entendu ce mercredi, mais ses avocats ne sont pas prêts. Nous avons décidé de reporter de quelques jours, au vendredi 6 mai », a déclaré le procureur Simplice Kouadio Koffi. Celui-ci a précisé qu’il procèdera lui-même à l’audition de l’ex-chef d’Etat, accompagné d’officiers de police judiciaire issus de la police et de la gendarmerie. Quant à Simone Gbagbo, l’épouse de Laurent Gabgbo, son audition a également été repoussée pour les mêmes raisons. Elle aura lieu le samedi 7 mai. Cependant, celle des personnes assignées à résidence à l’hôtel ‘’La Nouvelle Pergola’’ aurait débuté hier. « Pour les personnes qui se trouvent dans d’autres villes du pays, elle aura lieu la semaine prochaine », a indiqué M. Koffi.
Ce report était plutôt prévisible. En tout cas, si l’on s’en tient aux propos tenus lundi dernier par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Ahoussou Jeannot. En effet, de retour de Korhogo où il accompagnait le groupe des Sages ‘’The Elders’’ qui y est allé rendre visite à l’ex-chef d’Etat, le ministre Ahoussou a affirmé que la date de l’audition de Laurent Gbagbo et de son épouse n’était pas certaine. Selon le Garde des Sceaux, c’est au cours de cette visite dans la cité du Poro que l’ancien président lui aurait indiqué que ses avocats n’étaient « pas encore disponibles », et qu’en conséquence il souhaiterait un report de cette audition.
Rappelons que Laurent Gbagbo, son épouse et plusieurs barons de l’ex-régime de la Refondation sont placés en résidence surveillée, depuis bientôt trois semaines. Si Laurent Gbagbo a été transféré à Korhogo, son épouse, elle, se trouve présentement à Odienné. Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, lui est à Bouna, en compagnie de Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo. Quant à Bro Grébé, Jean-Jacques Béchio et d’autres partisans zélés du FPI, ils sont partagés entre Katiola et l’hôtel Pergola à Abidjan. Tous sont accusés, entre autres, de crimes commis pendant la période postélectorale, d’atrocités, d’excès, de concussion et d’appels à la haine.
Diawara Samou

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ