x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 20 août 2011 | Nord-Sud

Prison à vie pour Gbagbo ?

© Nord-Sud
Annan, Tutu et Robinson rendent visite à Gbagbo à Korhogo
Les membres du groupe dit des Elders (Anciens) Kofi Annan, Desmond Tutu et Mary Robinson, sont arrivés lundi matin à Korhogo, dans le nord de la Côte d`Ivoire, pour rencontrer le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, placé en résidence surveillée
Quelle peine encourent l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo et son épouse, Simone ? Que prévoit le code pénal ivoirien en matière de crime économique ? Telle sont-là, les questions essentielles que se posent de nombreux Ivoiriens, au lendemain de leur inculpation par les juges d’instructions. Selon le code pénal ivoirien, c’est un maximum de 45 ans qu’encourt le clan Gbagbo, pour les faits de crimes économiques mis à sa charge. C’est que, pris séparément, le vol aggravé est condamnable à 10 ans de prison au maximums . Il en va pareillement des délits de concussion et de détournement de deniers publics et d’atteinte à l’économie nationale. Mais, selon toute vraisemblance, le chef de file de la Refondation pourrait écoper d’une sanction plus lourde que celle prévue par le code pénal. Car, si on se réfère à l’histoire, on pourrait se souvenir que, pour les mêmes allégations de crimes économiques, l’ancien président malien, Moussa Traoré, a été condamné à la peine de mort par une cour d’assise du tribunal de Bamako, en janvier 1999. Et, depuis, il est dans le couloir de la mort, attendant probablement l’heure d’exécution de la décision de la justice malienne. Et pourtant, Moussa Traoré et son épouse, Mariam, étaient accusés d’avoir détourné seulement 2 milliards F. Cfa. Dans le cas de la Côte d’Ivoire, les faits pour lesquels Laurent Gbagbo et son épouse viennent d’être inculpés portent sur plusieurs centaines de milliards F. Cfa. La justice ivoirienne qui veut redorer son blason, pour épouser l’air du temps, pourrait être amenée à punir sévèrement les barons de l’ancien régime au pouvoir. « Vu que la peine de mort n’existe pas dans le code pénal ivoirien, il n’est pas à écarter que les juges prononcent la peine maximale contre l’ancien chef de l’Etat et ses collaborateurs qui seront inculpés dans le cadre de ce dossier. Ils risquent donc la prison à vie », renseigne un avocat ivoirien inscrit au barreau d’Abidjan. Autant dire que le clan Gbagbo risque gros dans cette affaire. Le procès risque d’être houleux !
M.D.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ