x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 3 décembre 2011 | Le Patriote

Visite d`amitié et de travail du président Ouattara en Guinée: Les quatre symboles d`une visite

© Le Patriote Par Aristides
Coopération ivoiro-guinéenne: le Président Alassane Ouattara à Conakry
Jeudi 1er décembre 2011. Conakry. A l`invitation de son homologue, SEM Alpha Condé, le chef de l`Etat ivoirien, SEM Alassane Dramane Ouattara effectue une visite de travail en République de Guinée
Assurément, l`axe Abidjan-Conakry se renforce après cette visite du président ivoirien, Alassane Ouattara, à son homologue guinéen, Alpha Condé. Une visite pleine de sens et de symboles. En moins de 24h, le président Ouattara, au pas de course mais de manière méthodique, a eu une rencontre fructueuse avec le président guinéen. Et les symboles qui découlent de cette visite sont nombreux. Le premier symbole, c`est le caractère historique de cette rencontre. En effet, c`est la première visite du président Ouattara en Guinée depuis son arrivée à la magistrature suprême. En plus, Alpha Condé, personne ne l`ignore, est un grand ami de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. En outre, la frontière guinéenne donnait par moments du fil à retordre aux autorités ivoiriennes. Mais en deux têtes-à-têtes, le président Ouattara a réussi à briser le mur de la méfiance et à instaurer la confiance. Au point où le président Alpha Condé a décidé d`être le ``conseiller politique`` du président Ouattara. Mieux, de faire du président Ouattara, son ``conseiller économique`` car il a dit apprécier la justesse des propos du président ivoirien durant leurs échanges à ``la Case de Belle Vue``, joyau architectural qui a servi de cadre à la journée d`amitié et de travail entre les deux personnalités. D`où sa volonté de s`humilier pour atteindre ses objectifs qui profiteront à la Guinée. Des contacts réguliers auront même lieu entre les deux pays. Le deuxième symbole, qui découle aisément du premier, est sans aucun doute la décision de la Guinée d`accepter d`être observateur lors de la prochaine réunion du Conseil de l`Entente qui doit se tenir la semaine prochaine à Cotonou, au Bénin. La Guinée n`a jamais fait partie de ce Conseil depuis son indépendance en 1958. Des problèmes liés à l`idéologie des deux Chefs d`Etat de l`époque, Félix Houphouët-Boigny (Côte d`Ivoire) et Sekou Touré (Guinée) qui avait dans son ``conglomérat``, Kwame N`Krumah (Ghana) et Modibo Keïta (Mali). La Guinée, au Conseil de l`Entente, même en tant qu`observateur, qui l`eût cru? Inédit pour cet Etat qui sera présent avec des pays qui ont en commun le franc Cfa, alors que la Guinée utilise le franc guinéen. L`avenir nous situera davantage sur les non-dits de cette décision. Le troisième symbole, est relatif à l`humilité du président Ouattara. Président de la République d`un Etat qui fait 40% du Pib de l`Uemoa, Alassane Ouattara n`a pas attendu que le président Condé lui rende une visite avant de se retrouver au pied du Fouta Djalon. Il a conscience que la Guinée, même si elle n`est pas du même calibre que la Côte d`Ivoire, n`en demeure pas moins un véritable scandale géologique (Bauxite, fer, or, diamant, etc.) en sus, un grand massif forestier. L`objectif affiché par le président Ouattara, est de permettre aux deux Etats de renforcer leur coopération en se donnant la main pour un meilleur rayonnement sur l`Afrique. Alassane Ouattara qui connaît les potentialités de la Guinée a décidé de lui apporter son expertise et de mettre ses relations au service de ce pays frère qui est sur le point d`obtenir le point d`achèvement de l`initiative des Pays pauvres très endettés. Un pays qui n`arrive pas à décoller malgré ses immenses richesses. Le dernier symbole est celui d`une Côte d`Ivoire qui veut assumer son leadership sans pour autant écraser les autres. Il s`agit entre autres, de contribuer à mettre fin aux conflits à l`intérieur comme aux frontières des pays. La sécurité et la paix ont même figuré en bonne place lors des échanges, tout comme les actions liées au développement. Il est vrai, la Côte d`Ivoire entend affirmer son leadership mais ne veut pas être seul à profiter de ce bonheur car chaque pays a ses potentialités. Plus vite l`ensemble des pays de la sous-region se portera et mieux les pays pris individuellement s`en porteront et pourront alors conquérir l`Afrique. C`est donc une visite qui s`inscrit non seulement dans le cadre du renforcement des liens de coopération entre la Guinée et la Côte d`Ivoire, mais aussi qui vise à promouvoir la solidarité ouest-africaine. Rabiatou Serah Diallo, présidente du Conseil national de transition ne croyait pas si bien dire, en révélant que le président Ouattara souhaite que la sous-région se donne la main pour aller de l`avant. Une bonne initiative qui devrait permettre de prendre les destinées de l`Afrique en main. Aïcha Laraba Abdoullahi, doyen du corps diplomatique en Guinée et ambassadeur du Nigeria près de la République de Guinée, a également abondé dans le même sens. Autant de symboles qui ont pour leitmotiv le développement des deux pays et par ricochet, celui de la sous-région ouest-africaine voire de toute l`Afrique. Et ces deux pays pourraient jouer un rôle important dans ce sens.

Jean Eric ADINGRA (Envoyé spécial)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ