x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 25 mai 2012 | L’intelligent d’Abidjan

Fêtes des mères / Cérémonie de distinction : Dagri Diabaté ‘‘ressuscite’’ les femmes qui ont marché sur Grand-Bassam

© L’intelligent d’Abidjan Par FN
Grande chancellerie de l`Ordre national: les pionnières de la République décorées par Mme Henriette Dagri-Diabaté
Jeudi 24 mai 2012. Abidjan. Résidence Paul-Emile, en Zone 4C. La Grande chancelière de l`Ordre national, Prof. Henriette Dagri-Diabaté élève dans l`Ordre du mérite, une centaine de femmes pionnières, parmi lesquelles, les veuves Séry Koré, et Germain Coffie Gadeau, et les artistes Allah therese et Marie Rose Guiraud (Commandeurs)
Pour avoir contribué à l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance ainsi qu’à son développement économique, social et politique, 101 femmes ont reçu les hommages de la Nation. En prélude à la fête des mères, Elles ont été distinguées par la Grande chancelière, Mme Henriette Dagri Diabaté le jeudi 24 mai 2012 à Bietry, en présence du premier ministre Ahoussou Jeannot.

Les 101 femmes récipiendaires dont l’âge est compris entre 70 et 100 ans, ont exercé dans plusieurs secteurs d’activité. Elles ont été enseignantes, sages femmes, ingénieures, douanières ou militantes politiques. C’est le cas notamment de Mme Koffi Gadeau Amiakon qui a été secrétaire du Syndicat agricole africain et qui a permis à plusieurs femmes, dont le maire de Port-Bouet Mme Aka Angui d’adhérer au PDCI-RDA. C’est aussi le cas de Mme Anne Richmond Alangba qui fut l’instructrice du ministre du Pétrole, des Mines et Energies Adama Toungara. Donnant les raisons qui l’ont motivée à rendre hommage à ses dames, la Grande chancelière Mme Henriette Dagri Diabaté a expliqué qu’il s’agit pour elle de leur témoigner la solidarité de la Nation ivoirienne, pour avoir d’une part bravé les colons en marchant sur Grand-Bassam et d’autre part contribué à l’essor économique de la Côte d’Ivoire. «Vous n’avez pas vécu inutilement. Vous méritez de la Nation. Malgré votre compétence, c’est la première fois que vous recevez les hommages de la nation», a-t-elle souligné. Avant d’annoncer que les fêtes des mères seront désormais la fête de la reconnaissance féminine.

Pour matérialiser sa solidarité à l’égard des femmes, la Grande chancellerie a organisé la cérémonie de distinction à Bietry au domicile de Mme Emile Paul Adjoua, une d’entre les pionnières qui a plus de 100 ans. Par ailleurs, Elle a pris l’engagement de faire en sorte que la prochaine étape soit consacrée aux femmes vivant dans les zones rurales. Au total 101 femmes ont reçu des décorations dont trois distinguées Grand officier de l’ordre national, 6 commandeur de l’ordre national, 28 officiers et 64 dans l’ordre du mérite ivoirien. Mesdames Aka Angui, Jeanne Gervais et Georgette Ouégnin ont, en leur qualité de marraines, reçu des attestations des mains de la Grande chancelière. L’artiste Allah Thérèse a donné une note de gaieté à la cérémonie.

Touré Abdoulaye

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ