x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le samedi 22 décembre 2012 | Le Patriote

Grèves à répétition / Kandia Camara, aux Dren et chefs d’établissement : “Vous serez relevés de vos fonctions si...”

© Le Patriote Par Atapointe
Grève de l`Intersyndicale du Secteur Education: Kandia Camara reçoit les chefs religieux et les rois traditionnels du district d’Abidjan
Vendredi 14 decembre 2012. Tour administrative Plateau. La Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement Technique, Kandia Camara a échangé avec les leaders religieux et les chefs traditionnels du District d’Abidjan afin qu’ils puissent ramener à la raison, l’Intersyndicale du Secteur Education/ Formation (ISEF) qui entend entrer en grève illimitée à compter du 14 Janvier 2013.
Elle a parlé avec fermeté aux directeurs régionaux de l’Education nationale et de l’enseignement technique, ainsi qu’aux chefs d’établissements, dans la nuit du lundi à mardi denier, au Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro. «Vous serez relevés de vos fonctions si vous êtes incapables d’assumer vos responsabilités face aux perturbateurs de l’école ivoirienne ou encore, si votre complicité avec ces brebis galeuses est avérée». Par ces propos, Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, entendait dénoncer l’inertie des chefs d’établissements qui ne font pas preuve d’autorité. Selon elle, ils doivent cesser d’être une majorité silencieuse ou être de connivence avec les perturbateurs impénitents. Aussi a-t-elle demandé à ses collaborateurs d’être des leaders compétitifs et rigoureux.

Par ailleurs, Kandia Camara a enjoint les préfets de Côte d’Ivoire de faire arrêter les perturbateurs de l’école ivoirienne. «Le gouvernement est prêt à radier tous ceux qui viennent à l’enseignement pour perturber l’école. Et si les enseignants maintiennent leurs menaces de grève je demanderai au président de la république de fermer l’école pour un an. Avec pour conséquence la suspension de tous les salaires qui seront utilisés au règlement d’autres problèmes urgents», a prévenu le premier responsable de l’Education nationale et de l’enseignement technique en Côte d’Ivoire. Avant d’expliquer que les enfants et leurs parents sont en droit de porter plainte et traduire en justice, ces enseignants et éducateurs contestataires. Le premier droit d’un enseignant, c’est de dispenser l’enseignement pour lequel, le maître, le professeur sont payés. Ils ne sont pas payés pour faire la grève.

Jacquelin Mintoh

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ