x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 10 janvier 2013 | Le Mandat

Conseil des ministres/Régionales et Municipales : La date des élections couplées maintenue au 24 février

© Le Mandat Par Atapointe
Activités gouvernementales : Conseil des ministres extraordinaire du vendredi 04 Janvier 2013.
Vendredi 04 Janvier 2013. Abidjan. Plateau. Présidence. Le chef de l`Etat SEM Alassane Ouattara a préside, un conseil des ministres extraordinaire
Un Conseil des ministres s’est ténu, hier, au Palais présidentiel, au cours duquel il a été plus question d’économie que de politique.

En attendant le prochain conseil des ministres prévu le 23 janvier prochain, les élections couplées des régionales et municipales auront bel et bien lieu le 24 février, a insisté le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné. C’était le mercredi 9 janvier 2013 lors d’une conférence de presse à l’issue du conseil des ministres. Le ministre de la Poste, des Technologies de l’Information et de la Communication a précisé que ce point n’a pas été à l’ordre du jour du conseil. Toutefois, la date des élections régionales et municipales reste intacte. La préoccupation des partis de l’opposition n’a pas été prise en compte par le conseil des ministres. Reçue le lundi 7 janvier, dernier à la Primature par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, l’opposition dans son ensemble avait plaidé pour un report de la date de ces scrutins locaux. La campagne 2011-2013 du binôme café- cacao a été débattue au cours de cette rencontre hebdomadaire des ministres. Bruno Nabagné Koné a rappelé que la Côte d’Ivoire a produit plus de 1,485 million de tonnes de fèves. Contrairement aux précédentes campagnes, selon le ministre de la Poste et des TIC, le prix bord champ fixé par le gouvernement a été respecté en raison des mesures de protection des paysans qui ont été prises par le gouvernement. La campagne 2012-2013 de cacao s’annonce sous de bons auspices, le gouvernement envisage de réhabiliter 3000 kilomètres de pistes pour faciliter la sortie des produits. Commentant le rapport sur les redevances dans le secteur de la cacaoculture, M. Koné a déclaré que le montant de redevance collectée au titre du fonctionnement s’élève à 4,23 milliards FCFA et 10,3 milliards FCFA au titre des investissements. « Le solde de la redevance prélevé est de 40 milliards FCFA » a-t-il ajouté. Abandonnée à un certain moment par les producteurs, la caféiculture retrouve progressivement son lustre d’antan. M. Koné a également précisé que le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Sangafowa a avoué que cette culture a observé une nette relance. « Un nombre important des paysans qui faisaient la caféiculture sont revenus à cette production. Nous espérons que cela va contribuer à la relance de cette culture en Côte d’Ivoire» a-t-il insisté, rappelant au passage que ce retour massif des paysans dans la caféiculture est lié au niveau du prix garanti fixé. Le gouvernement a également adopté un projet de loi autorisant le Président de la République, Alassane Ouattara à ratifier la convention de Genève relative au contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination. «Si cette convention avait, à l’époque, été ratifiée et bien mise en œuvre, nous n’aurions pas eu, par exemple, ce que vous savez », a-t-il laissé entendre. «La ratification de cette convention interdit désormais le transport de déchets toxiques vers la Côte d’Ivoire », a fait savoir Koné Bruno. Le déversement de résidus toxiques d’un cargo à Abidjan, le « Probo Koala », en août 2006, avait causé la mort de 17 personnes et près de 100.000 intoxications, selon un bilan dressé par la justice ivoirienne, rappelle-t-on. Le conseil a autorisé, en outre, le Chef de l’Etat à ratifier la convention de New-York relative aux droits des personnes handicapées. Adoptée en décembre 2006, cette convention interdit notamment toute discrimination à l’égard des handicapés, tout en incitant à créer les conditions qui leur permettent de « vivre de la meilleure façon ». « La ratification de toutes ces conventions permet de mettre notre pays en conformité avec ce qui se fait dans la plupart des pays respectueux de la démocratie, de l’Etat de droit, dans tous les pays considérés comme modernes; cela va permettre à la Côte d’Ivoire de jouer pleinement son rôle dans le concert des Nations", a encore justifié le porte-parole du gouvernement.

Ouattara s’est entretenu avec le PDG de la Société Générale

A la fin du conseil des ministres, Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a accordé une audience à Frédéric Ouéda, Président-directeur général de la Société générale, le mercredi 9 janvier, à la Présidence de la république. « J’étais ravi et extrêmement honoré de pouvoir rencontrer le Président de la République. Je suis en Côte d’Ivoire pour célébrer le cinquantième anniversaire de la création de la Société générale de banque de Côte d’Ivoire (SGBCI). C’est un moment très important et je vais passer deux jours à rencontrer nos clients en Côte d’Ivoire et nos équipes et confirmer tout l’engagement de la Société générale dans ce pays. Nous croyons au développement de la Côte d’Ivoire et nous allons continuer à être un acteur majeur de ce développement et accompagner nos clients, particuliers comme entreprises dans cette croissance économique qui est bien sûr recherchée. Ce cinquantième anniversaire est un symbole de cet engagement dans la durée».

PATRICK N’GUESSAN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ