x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 6 juin 2013 | L’intelligent d’Abidjan

Religion / Hadj 2013 : Les inscriptions prolongées, le 1er vol prévu pour le 16 septembre

El Hadj Messamba Bamba et Dr. Cissé Losseni, respectivement directeur des Cultes et Commissaire du Hadj ont co-animé hier mercredi 5 juin 2013, à la Direction des Cultes, une conférence de presse pour donner les dernières instructions concernant l’organisation du pèlerinage musulman. Fait majeur, c’est la prorogation de la date limite d’inscription et le chronogramme précis de ce pèlerinage en Terre sainte.

La date butoir des inscriptions au Hadj 2013 initialement prévue pour le vendredi 31 mai 2013, a été prorogée à la demande du ministre de l’Intérieur. Selon El Hadj Messamba Bamba, le délai supplémentaire est relatif à la forte demande des candidats. C’est la raison pour laquelle, souligne-t-il, le ministre Hamed Bakayoko a autorisé la réouverture des inscriptions afin de permettre à ceux qui le désirent, de s’inscrire conformément au nombre de places disponibles. Selon le directeur des Cultes, la Côte d’Ivoire dispose de 7000 places (5.500 pour l’Etat et 1500 pour les structures privées) et ne peut excéder ce quota. Un appel est donc lancé à tous les retardataires afin de saisir cette dernière opportunité. Aux structures privées, Messamba Bamba, a demandé de respecter le contenu de leur cahier de charges.

Le chronogramme des départs et des arrivées des pèlerins
C’est Dr. Cissé Losseni, Commissaire du Hadj qui a livré les grandes dates de départ et de retour des vols. Selon lui, le premier vol s’effectuera le 16 septembre 2013 tandis que le dernier vol est programmé pour le 29 septembre 2013. Dr Cissé a assuré que les pèlerins seront prévenus à temps pour le pré regroupement à la grande mosquée de la Riviera Golf.

Les non-nationaux pas concernés par les inscriptions
Le directeur des Cultes s’est voulu clair : la procédure d’inscription pour le Hadj 2013 ne concerne pas les non nationaux. Selon lui, c’est le Royaume saoudien qui a exigé que tous les non-nationaux prennent attache avec leur consulat respectif afin de se faire enregistrer pour le Hadj 2013. «L’Arabie Saoudite a pris ses dispositions afin de lutter d’une part contre l’immigration illégale et faire face aux besoins sécuritaires surtout en matière de terrorisme», a indiqué El Hadj Messamba Bamba. Un quota très infime sera donc attribué aux pèlerins étrangers en Côte d’Ivoire même si les nationaux trainent les pieds pour le Hadj, a-t-il affirmé. Ces nouvelles dispositions touchent surtout les communautés nigérianes, maliennes, burkinabés et nigériennes vivant en Côte d’Ivoire.

Olivier Guédé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ