PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le mercredi 14 janvier 2015 | Ivoire-Presse

Management: Un ouvrage sur l’art oratoire édité

Sueurs froides, estomac noué, balbutiements… Pour certains, oser prendre la parole en public est un véritable supplice. Pour trouver une solution à ce problème, un auteur ivoirien, M. Lucien Camara, vient de sortir un ouvrage intitulé Devenez charismatique, apprenez à parler en public » publié aux éditions Real L & G.

L’ouvrage de ce prolifique auteur révèle les secrets pour vaincre définitivement sa peur de parler en public et réussir avec brio ses prestations orales.
Le maître de conférences à l’Institut Technique de Banque (ITB) de Paris, dans une approche éclectique marie des concepts tirés de la biologie cérébrale, de l’économie, de la psychologie, de la spiritualité et des mathématiques pour proposer une nouvelle façon d’aborder la rhétorique.

Il fonde sa démarche sur sa théorie des trois cerveaux : d’abord le cerveau gauche (cerveau du détail, de l’analyse, de la logique et du raisonnement), ensuite le cerveau droit (cerveau de la globalité, de la synthèse, de l’intuition et de l’imagination), enfin le cerveau reptilien ou limbique que nous partageons avec les autres mammifères et qui représente le siège de nos émotions positives ou négatives (peur, joie, colère, haine, amour, tristesse, etc.).
Lucien CAMARA montre de façon originale que pour être efficace dans sa prise de parole en public, l’on doit viser l’hémisphère cérébral droit surtout lorsque l’on s’adresse à des foules.

En effet, la plupart des cours et livres sur l’art oratoire privilégient les techniques du cerveau gauche. Or l’hémisphère cérébral gauche spécialisé dans le raisonnement logique est une proie facile pour le cerveau reptilien. Le second opère des « coups d’état » réguliers sur le premier. Voilà pourquoi une maxime populaire dit si bien à propos que « le cœur (les émotions) a des raisons que la raison (le cerveau gauche) ignore ».
L’auteur recommande donc de cibler le cerveau droit en utilisant les techniques suivantes : storytelling, anaphore, métaphore, image ; qu’il analyse en profondeur dans les pages 151 à 163.
Il prend également soin d’expliciter l’importance de la préparation avant discours. Cette phase passe par des exercices de gestion du stress qui impliquent notamment l’autosuggestion, la proclamation, la respiration et la maîtrise du sujet de l’intervention orale.

Il conclut son œuvre en présentant au lecteur les méthodes d’entretien des talents oratoires à l’image des grands sportifs qui s’entraînent pour consolider leurs acquis physiques, techniques et tactiques.
Cet essai de 308 pages écrit – avec un omniprésent souci pédagogique - est destiné à tous les managers d’entreprises, aux leaders d’opinion, Hommes politiques, étudiants, enseignants et à toute personne qui désire améliorer ses talents oratoires.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ