PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 19 février 2015 | Le Bélier Intrépide

Déguerpissement / Après Cocody-Gobelet: Yopougon-Gesco nettoyé

© Le Bélier Intrépide Par Serge T
Opération de déguerpissement dans le quartier précaire de "Gobelet" non loin du commissariat du 30e arrondissement (Attoban)
Mardi 22 juillet 2014. Abidjan. Opération de déguerpissement dans le quartier précaire de "Gobelet" non loin du commissariat du 30e arrondissement (Attoban).
Depuis le mardi 17 février dernier, le quartier Gesco sis dans la commune de Yopougon, précisément dans les environs du rond point présente un nouveau visage. Les populations qui se rendent dans leur lieu de travail en passant par là ont pu se rendre compte de l’opération de déguerpissement qui s’y déroule. Maquis, bars, restaurants, salons de coiffure et couture, toilettes publics, garages et menuiseries… ont tous été priés de quitter les lieux. Une opération éclair qui se poursuit sans heurts, car, au dire des populations présentes sur le site, une mise à demeure a été adressée aux occupants depuis plusieurs mois. Mais apparemment surpris par les exécutants de l’opération, ce sont les bagages qui sortent précipitamment des magasins, tout comme les outils de travail ou encore les ustensiles de cuisine et les appareils électroménagers. D. Salif, coiffeur et propriétaire d’une cabine de téléphone portable fait savoir que, c’est vrai que les déguerpis perdent beaucoup de choses, mais à la vérité, ils ont été prévenus, il y a longtemps de cela. T. Akissi Marie, tenancière de maquis, ne cache pas ses sentiments de voir cet endroit propre, salubre et présentable, malgré le fait qu’elle doit aller s’installer ailleurs. Aujourd’hui, c’est pratiquement une joie pour les riverains qui devront vivre loin des bruits des maquis et des tintamarres des garagistes et menuisiers. Pour le vieux Zadi, c’est un ouf de soulagement parce que non seulement, l’opération permettra de réduire au maximum l’insécurité dans ce quartier, mais aussi permettra de mettre fin à la prostitution qui s’y est développée depuis des années. Au moment où nous mettons sous presse, l’opération se poursuit et les bagages continuent de sortir des baraques, suivi d’un important exode des populations qui occupaient les lieux.

Hos.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ