PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 21 juin 2015 | Le Nouveau Réveil

Fête de l’IEP de M’Batto : Le ministre Ahoua N’Doli : « Derrière chaque succès se cache un ou des enseignants”

© Le Nouveau Réveil Par DR
Fête de l’IEP de M’Batto : Le ministre Ahoua N’Doli : « Derrière chaque succès se cache un ou des enseignants”
Parrain des festivités de fin d’année de l’Inspection de l’enseignement primaire et préscolaire de M’Batto, le samedi 13 juin 2015, le ministre Ahoua N’Doli Théophile, Directeur de Cabinet du Premier Ministre a rendu un vibrant hommage aux instituteurs de Côte d’Ivoire.
« Je voudrais rendre un hommage mérité et particulier à des hommes et des femmes qui ont choisi un sacerdoce extraordinaire : faire des hommes et des femmes, au sens propre du terme. En effet, derrière chaque réussite sociale, derrière chaque succès économique et financier, derrière chaque mérite politique, se cache un ou des enseignants. Mieux, au commencement de la vie sociale d’un homme, après le père et la mère, on trouve un instituteur ou une institutrice.
Instituteurs et institutrices de M’Batto et de la Côte d’Ivoire, soyez fiers de vous. Je suis fier de vous. La Nation est fière de vous”, a déclaré, au centre culturel de M’Batto, le ministre Ahoua N’Doli Théophile, devant des instituteurs dont il a surtout salué le mérite et le travail.
Cependant, il a déploré les grossesses scolaires dans la région. “Selon le Ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, dans la région du Moronou, 13% des adolescentes en milieu urbain et 29% en milieu rural, sont en grossesse ou sont des mères pour la première fois entre 13 et 18 ans”, a-t-il révélé.
“C’est cela et entre autres motifs de tristesse, qui m’a conduit à fonder l’ONG « Taloua Djasso », qui a été officiellement installée, il y a quelques semaines, par Mme Henriette Konan Bédié, Présidente fondatrice de « Servir ». Il est temps que ce phénomène qui fait notre honte, prenne fin. La place d’une jeune fille n’est pas dans un foyer familial, son rôle n’est pas de faire des enfants. La place de la jeune fille se trouve à l’école”.
Au total, une centaine d’écoliers classés parmi les meilleurs du département, ont été primés. Cette fête de l’excellence est une initiative de l’Inspecteur de l’enseignement primaire et préscolaire du département, M. Tano Atoukloua. La cérémonie s’est déroulée en présence du préfet, M. Tiéhi Benoît.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ