PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 11 mai 2015 | AIP

Des chrétiens Ebrié se forment à la lecture et à l’écriture de la langue Atchan

Adiaké - Quelque 32 chrétiens (catholiques, méthodistes et harristes) de l’ethnie Ebrié dont l’âge varie entre 40 et 70 ans, ont bouclé vendredi, à Etuessika, village de la sous-préfecture d’Adiaké, une formation d’un mois sur la lecture et l’écriture de la langue Atchan.

Les travaux ont été dirigés par un linguiste africain, Bolé Rémi Richard, basé en France et ont eu pour objet d’apprendre à lire, à écrire et à montrer aux participants, la subtilité de la langue Atchan avec pour support la traduction biblique dans la langue locale de l’ancien testament.

Ce séminaire a bénéficié du soutien de l’Institut de linguistique appliquée de l’université d’Abidjan. Son directeur, Ahoua Firmin, a justifié son apport à ce projet par le fait que la ville d’Abidjan « grandissant de jour en jour, le risque que la langue Atchan disparaisse est grand alors qu’une langue est un héritage qui doit se transmettre de génération en génération ».

Il a promis au gouverneur du District autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé qui était présent à la cérémonie de clôture que dans deux ans, les participants auront leur alphabet prêt ainsi que leur syllabaire, le guide de lecture, le guide d’écriture, le guide de grammaire et un peu plus tard le dictionnaire Atchan.

zsgd/fmo/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ