PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 13 mai 2015 | L’intelligent d’Abidjan

Alexis Touably, président de la Conférence des Evêques aux jeunes engagés dans la politique: « Refusez d’être le faux martyr »

© L’intelligent d’Abidjan Par DR
La Conférence des Evêques catholiques chez le chef de l`Etat
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu le président de la Conférence des Evêques catholiques de Côte d`Ivoire, Monseigneur Alexis Touably Youlo, le jeudi 12 juin 2014, au Palais de la Présidence de la République.
La Conférence des Evêques catholiques de Côte d’Ivoire a tenu une réunion le dimanche 10 mai 2015 à Taabo. En marge de cette rencontre Monseigneur Alexis Touably, le président de cette organisation a accordé une interview à Onuci-Fm qui a été diffusée le mardi 12 mai 2015.
Au cours de l’entretien, Alexis Touably est revenu sur les recommandations faites par la Conférence pour la stabilité en Côte d’Ivoire. Il a demandé aux jeunes de ne pas se laisser manipuler par les hommes politiques. « Nous avons demandé aux jeunes d’être vigilants, de ne pas se laisser instrumentaliser par les hommes politiques et surtout de refuser le faux martyr. Nous appelons faux martyr les zèles inutiles qui consistent à se livrer au danger. Le faux martyr c’est mourir pour rien. Vous voyez des jeunes qui vont marcher dans les rues. Il meurt sans que le leader ne soit au courant. C’est cela le faux martyr. Nous invitons les jeunes à faire preuve de discernement dans leur engagement politique », a conseillé le président de la Conférence des Evêques. Avant d’inviter les leaders politiques à oeuvrer pour maintenir la paix au sein de leur différente formation politique. Il estime que la Zizanie à l’intérieur des partis politiques peut rejaillir sur la scène publique. Ce qui peut constituer, à l’en croire, un handicap pour la cohésion sociale. Pour finir, Alexis Touably a invité les guides religieux à être des hommes de vérité parce que « sans vérité, on ne peut pas construire quelque chose de solide. Une nation ne peut pas se construire sur le mensonge. Nous les guides religieux, nous devons être les porteurs de la vérité. Nous demandons aux guides religieux de ne pas être l’otage de telle ou telle chapelle politique. Ils doivent éviter de prêcher des paroles qui divisent ».

Abdoulaye Touré

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ