PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 3 août 2015 |

Adiaké/investiture de six chefs de village : Hien Sié exhorte les chefs à semer la paix et la cohésion au sein de leur population

© Par Mairie d’Adiaké
Adiaké/investiture de six chefs de village : Hien Sié exhorte les chefs à semer la paix et la cohésion au sein de leur population
Samedi, dans le jardin de la mairie d’Adiaké la population a vibré aux rythmes des majorettes, aux sons de la fanfare d’Ettuéboué et de la dance Abodan de Mélékoukro. Car, ce samedi-là, six chefs de la commune d’Adiaké ont reçu leurs arrêtés de nomination suivie de leur investiture. Il s’agit des chefs des villages d’Attiékro, d’Aboutou, de Dadiékro, de Bindobegnin et d’Ehoussou respectivement trônés par Nanan Mambo Kodjis Joseph, Nanan Kablan Ekpo Noel, Nanan Kodjo Ahoussi Adjebo, Nanan N’djabo Noel, Nanan Amon Eliohé et Nanan Tanoh Koutoua Joseph chef central d’Adiaké. Placé sous la co-présidence du préfet de département et du président du Conseil régional, le parrainage de Hien Yacouba Sié, maire de la Commune d’Adiaké, la cérémonie s’est déroulée dans une atmosphère bon enfant et dans le respect des us et coutume du peuple Ehotilé. Le Roi des Abouré Ehê du village de Yahou, dans la localité de Bonoua, entouré de plusieurs chefs venus du Sud-Comoé, et ceux de certaines localités de l’intérieur du pays, ainsi que des populations n’ont pas voulu se faire conter cette cérémonie d’investiture unique de ces six chefs qui ont tous effectué le déplacement d’Adiaké pour se faire investir de leurs attributs de chef. L’honneur est revenu au sous-préfet d’Adiaké, Mlle Danho Sandrine, de remettre à chacun des six chefs, leur arrêté qui fait d’eux les auxiliaires de l’administration. «Tout comme il est nommé par arrêté ministériel, il peut être destitué. Il doit œuvrer pour l’unité des populations et les rassembler autour d’un idéal commun. Il doit être au-dessus des partis et clivages politiques. En somme, il est apolitique», a-t-elle expliqué.

Parrain de la cérémonie, le maire Hien Yacouba Sié a invité chacun des Chef, de près ou de loin à préserver l’unité, la cohésion et la paix dans les villages Bétibé, dans toutes les familles et communautés ethniques. «Votre rôle, tel que je l’ai rappelé aux autres chefs, sera en tant qu’autorité traditionnelle d’assurer la gestion du pouvoir traditionnel avec le concours de vos notables. En clair, il s’agira de garder la cohésion sociale en préservant le ‘’Vivre Ensemble’’ si cher au Président Alassane Ouattara. De gérer les conflits qui ne manqueront, certainement pas, l’organisation sociale et la promotion de la solidarité», a indiqué le maire de la commune. Etant dans une période électorale, et très sensible, le premier magistrat de la commune d’Adiaké a ajouté ceci: «Nous sommes à moins de trois mois de l’élection présidentielle. Vous avez dès à présent, la lourde tache de préserver la paix sociale, afin que cette élection et celles à venir ne soient pas un prétexte pour troubler la quiétude de vos concitoyens (…) Oui, paix, stabilité, espérance et développement sont les souhaits des populations d’Adiaké, et je sais pouvoir compter sur vous les Chefs ».
Le Préfet pour sa part, après avoir dit sa totale satisfaction de voir rassembler, à Adiaké, tous les six chefs, sans préalable, pour recevoir leurs arrêtés de nomination. Et, selon lui, cette cérémonie augure désormais la paix et la stabilité dans les villages Bétibé. Embouchant la même trompette que le maire, Hien Yacouba Sié, il a, à son tour, exhorté les populations à la cohésion et de la paix, selon lui, gage de développement. Concernant la prochaine visite du chef de l’Etat, Alassane Ouattara dans la région du Sud-Comoé, le gouverneur a invité les populations et les religieux à prier, afin que cette visite soit un succès pour le développement d’Adiaké.


Mairie d’Adiaké

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ