x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 13 août 2015 | AIP

Bruno Koné impulse l’union des chefs traditionnels de Boundiali

© AIP Par DR
Tournée du Ministre Bruno Koné dans la Bagoué - Etape de Boundiali.
Abidjan – Sous le parrainage du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné Koné, il s’est tenu mardi, la cérémonie de sortie officielle de l’association des chefs de village et de canton du département de Boundiali (région de la Bagoué, plus de 600 km au nord d’Abidjan).

A cette occasion, les 70 chefs de village et cinq chefs de canton de Boundiali ont décidé de s’unir pour le développement de leurs localités et pour le bien-être de leurs administrés.

Cette cérémonie a eu lieu 45 jours après la réconciliation historique, grâce au ministre Koné, du chef de canton Ténéhouéré, Tenena Koné, et du chef du village de Boundiali, Traoré Dognomon, opposés depuis 50 ans.

En effet, à travers une diplomatie souterraine et aidé par d’autres chefs, Bruno Koné, en sa qualité de fils de la région, a réussi à mettre définitivement un terme à une brouille qui, un demi-siècle durant, avait miné toutes les activités traditionnelles dans le département.

Et c’est d’ailleurs, selon Tenena Koné, le porte-parole des chefs de village et de canton, ce qui les a amenés à porter leur choix sur la personne de Bruno Koné, une personnalité capable de « réconcilier toute une région ».

Prenant la parole, le maire de Boundiali, Konaté Lassina, a souligné la disponibilité du ministre Koné et sa capacité à impacter positivement la vie des populations, ce qui passe nécessairement par la paix et l’union des communautés.

Quant au parrain de la cérémonie, il s’est réjoui de la présence massive des cadres et fils de Boundiali à cette importante cérémonie, ce qui, selon lui, traduit le retour de l’entente et de l’union dans la région.

« Vous avez fait acte de grandeur et vous avez la reconnaissance de tous les fils et filles de la région. Vous avez réussi à faire en sorte que ce qui vous divise soit dépassé », a dit Bruno Nabagné Koné à l’endroit des chefs traditionnels, notamment le chef de canton de Tenéhouéré et le chef de village de Boundiali.

M. Koné a ensuite salué le rôle important des chefs qui travaillent souvent dans des conditions difficiles. Il a mis en exergue le rôle social, politique et économique des guides traditionnels qui doivent rassembler vers de lendemains meilleurs.

Raison pour laquelle, il s’est réjoui de la création l’Assemblée de Rois et Chefs traditionnels et de la Chambre des rois et chefs traditionnels qui devraient permettre à ces chefs traditionnels de travailler dans de meilleures conditions.

Abordant la situation économique et politique du pays, le porte-parole du Gouvernement a rappelé quelques réalisations du Président de la République, Alassane Ouattara, dans la région et partout ailleurs dans le pays.

Il a appelé les populations de Boundiali et de toute la Bagoué à renouveler leur confiance au candidat du RHDP à la présidentielle du 25 octobre.

Par ailleurs, Bruno Nabagné Koné a été fait chef traditionnel de la Bagoué, avec pour nom Koné Katieninbin qui signifie « Homme qui fait du bien ».

(AIP)

cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ