PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 16 décembre 2015 |

Adiaké : Le département d’Adiaké a sa section de l’association nationale des sages femmes

© Par DR/Mairie d`Adiaké
Le département d’Adiaké a sa section de l’association nationale des sages femmes
Samedi 12 décembre 2015. mairie d’Adiaké.Le département d’Adiaké a été à sa section de l’association nationale des sages femmes
L’Association des Sages-femmes ivoiriennes (ASFI) a désormais sa section dans le district sanitaire d’Adiaké. Elle a été portée sur les fonts baptismaux le samedi 12 décembre 2015 à la mairie d’Adiaké. Il est question, avec la mise en place de cette association, a souligné Mme Wognin Angéline, la présidente du comité d’organisation, de signer un partenariat avec la population. Car, a-t-elle martelé, haut et fort: «Plus de mort à Adiaké. Nous devons aimer le métier en toute conscience. Raison pour laquelle est née notre association».
Mais, les autorités ont saisi l’instant pour prodiguer de sages conseils aux Sages-femmes en les invitant à plus de professionnalisme et de rigueur dans leur mission. «La rigueur, l’abnégation et l’amour au sens humain doivent rimer avec votre métier. L’image des Sages-femmes est de plus en plus écorchée. Nous souhaitions que pour le travail, vous puissiez relever le défi pour un bon accueil. Soyez conscientes dans votre sacerdoce, et que l’humilité vous habite», a martelé Konéba Koné, 4ème a adjoint au maire.
Dr.Ouara Yao, directrice départementale du District sanitaire d’Adiaké, a exhorté ses collaboratrices à œuvrer à faire en sorte que l’image de la corporation des Sages-femmes soit redorée. Et, surtout à améliorer les indicateurs de la santé de la mère et de l’enfant.
Pour Mme Séa Zoua Lydie, présidente de l’association des sages-femmes de Yopougon, représentant Mme Oulaï, Présidente du Conseil National de l’Ordre des Sages-femmes, pour bâtir l’humanité, le côté spirituel de leur sacerdoce devrait les interpeler, et les pousser à aimer leur prochain plus qu’elles-mêmes. Mme Kouakou Adjoua Adéline, présidente de la section d’Adiaké investie au cours de cette cérémonie a promis une attitude plus responsable des sages-femmes du département d’Adiaké. S’adressant à ses filleules, Mme Hien Sié Marie-Laure, marraine de la cérémonie ne dira pas le contraire. « Je vous exhorte aussi à saisir ce creuset pour vous rapprocher davantage des autres sections. (…). N’hésitez pas surtout à épouser l’air du temps. Car, nous vivons aujourd’hui dans un monde planétaire où les us et les coutumes professionnels ont tendance à s’intégrer et à s’universaliser ». Elle a invité les sages-femmes à faire corps avec les points 4 et 5 des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et à s’inscrire dans la vision du Président Alassane Ouattara qui, dans son projet de société, accorde une attention particulière à la suppression des risques liés aux décès maternels et infantiles.

Dali Edison
Correspondant régional

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ