PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 11 mai 2016 | AIP

Côte d’Ivoire-Economie / La Côte d’Ivoire réceptionne plus de 400 forages financés par l’Uemoa

© AIP Par Marc Innocent
Infrastructures: l`UEMOA remet officiellement les forages réalisés avant la création de l`ONEP à la Côte d`Ivoire
Mardi 10 Mai 2016. Abidjan. Monsieur Ibrahim Diémé, Commissaire chargé du Département de la Sécurité Alimentaire, de l`Agriculture, des Mines et de l`Environnement à l`UEMOA, a procédé à la remise officielle des forages réalisés par l`Agence de Gestion des Routes (Ancien maître d`ouvrage délégué) avant la création de l`Office National de l`Eau Potable au Ministre des Infrastructures Economiques Achi Patrick.
Abidjan, Le ministre des infrastructures économiques, Patrick Achi a réceptionné, mardi, 404 forages réalisés et financés par l’union économique et monétaire (UEMOA) au profit de 393 localités en Côte d’Ivoire.

Pour un coût total de 3,9 milliards de francs CFA, ces forages couvrent sept régions de la Côte d’Ivoire à savoir le Béré, le Boukani, le Gontougo, le Iffou, les Montagnes, le N’zi-Comé et le Worodougou.

Ces forages s’inscrivent dans le cadre du programme régional d’hydraulique villageoise de l’Uemoa qui vise la réalisation de 8.000 points d’eau sur la période 2006-2015 en vue d’améliorer l’accès à l’eau potable aux populations vulnérables, a souligné le commissaire chargé du département de la sécurité alimentaire, de l’agriculture, des mine et de l’environnement, Ibrahima Diemé.

La première phase du programme a permis de réaliser 3450 forages dans la zone Uemoa pour un montant total de 35,2 milliards de francs CFA, a-t-il indiqué.

« C’est un véritable soulagement que vous apportez », s’est réjoui le ministre des infrastructures économique, Patrick Achi, assurant que le gouvernement ivoirien va mettre en place un cadre institutionnel permettant aux conseils régionaux d’assurer l’entretien et la gestion de ces forages.

La Côte d’Ivoire bénéficie d’une approche innovante du programme hydraulique villageoise de l’Uemoa lancée en 2014 dont une phase pilote à cours dans la région des savanes dans le département de Nambimgué pour un montant de 1,124 milliards de francs CFA.

Par ailleurs, la Côte d’Ivoire va bénéficier de la seconde phase du programme d’hydraulique villageoise de l’Uemoa avec l’appui de la banque islamique de développement (BID) d’un montant de 25 millions de dollars soit 12,5 milliards de francs. Il va contribuer à la construction d’infrastructures hydrauliques rurales et d’assainissement de base dans cinq régions de la Côte d’Ivoire, à savoir le Poro, la Bagoué, le Denguelé, le Folon et le Tchologo. Il s’agira de 120 forages équipés de pompes à motricité humaine, 30 adductions d’eau potable, 2500 latrines privées et 110 latrines publiques.

(AIP)

kkf/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ