x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 26 mai 2016 |

Communiqué final groupe consultatif de la journée du 18 mai 2016 à Paris

© Par Groupe Consultatif
La deuxième journée du Groupe Consultatif du PND 2016-2020: rencontre avec le secteur privé
La deuxième journée du Groupe Consultatif du PND 2016-2020 consacrée aux échanges avec le secteur privé a enregistré une forte présence d`opérateurs économiques nationaux et international ce mercredi 18 mai à la représentation de la Banque mondiale à Paris.
1. Le 18 Mai 2016 s’est tenu à Paris, dans le cadre du Groupe Consultatif pour le financement du Plan National de Développement (PND 2016-2020), un forum des investisseurs privés.
2. Ce forum a été organisé par le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire en partenariat avec le Groupe de la Banque Mondiale et le Secteur Privé.
3. La cérémonie d’ouverture a été placée sous la Présidence de Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Représentant Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, en présence de Monsieur Dimitris TSITSIRAGOS, Vice-Président Solutions aux Clients de la Société Financière Internationale (SFI), de Madame Keiko HONDA, Vice-Président Exécutif de l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA), de hauts représentants du secteur privé national et international.
4. Dans son allocution d’ouverture, le Premier Ministre, Ministre de l’Economie des Finances et du Budget a remercié chaleureusement les participants au nom de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, pour leur présence distinguée et leur engagement à soutenir la Côte d’Ivoire dans son développement économique et social, en saisissant les opportunités qu’offre le pays dans le cadre de partenariats mutuellement avantageux.
5. Monsieur le Premier Ministre a salué les acteurs du secteur privé pour leur important appui à la mise en œuvre du PND 2012-2015. L’intérêt que manifestent les investisseurs est un signe de confiance renouvelée en la Côte d’Ivoire.
6. L’exécution du PND 2012-2015 a été un succès à bien des égards. La Côte d’Ivoire a retrouvé sa stabilité macroéconomique et budgétaire avec un taux de croissance de 9% en moyenne annuelle entre 2012 et 2015. Le taux d’investissement a été de 20% du PIB dont 13,1% pour les investissements privés, le déficit budgétaire de 2,9% et le ratio d’endettement de 41,3% du PIB en 2015.
7. Ces résultats ont été obtenus grâce à d’importantes mesures de réformes structurelles et sectorielles adoptées par le Gouvernement et visant à améliorer le climat des affaires, la compétitivité de l’économie et la gouvernance en vue du développement du secteur privé.
8. Avec le PND 2016-2020 qui capitalise les acquis de la mise en œuvre du PND 2012-2015, la Côte d’Ivoire a pour ambition d’obtenir le statut de pays émergent à l’horizon 2020. Ce plan traduit les grandes orientations définies par Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, dans l’optique de favoriser une croissance économique soutenue, durable, équitablement partagée et portée par le développement d’un secteur secondaire solide et diversifiée. Cette vision qui s’appuie sur la transformation des matières premières, sera accompagnée par le développement d’infrastructures socio-économiques modernes et compétitives ainsi que par le développement du capital humain.
9. Pour la période 2016-2020, des projets d’investissements couvrant tous les secteurs sont proposés aux investisseurs privés. Les investissements destinés au secteur privé se chiffrent à 18 700 milliards de FCFA, soit 37,2 milliards de dollars US. Ce montant représente 62% du volume global des investissements du PND 2016-2020. Ce volume important traduit la prééminence du secteur privé dans une économie dynamique, en pleine croissance et présentant de nombreuses opportunités d’affaires pour accélérer et diversifier la base de la croissance.
10. Conscient de l’enjeu du développement du secteur privé, le Gouvernement s’emploie à créer un environnement favorable aux affaires par la mise en œuvre de réformes majeures, notamment : (i) l’adoption d’un nouveau code des investissements ; (ii) l’adoption de codes spécifiques pour certains secteurs clés, notamment, les mines, le pétrole, le tourisme, l’électricité et les télécommunications et; (iii) l’ouverture de Guichets Uniques du commerce extérieur, le permis de construire et pour la création au CEPICI d’entreprises dans un délai maximum de 24h.
11. L’objectif du Gouvernement est de rejoindre le groupe de tête des pays africains les mieux placés en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption tout en créant un des meilleurs climats des affaires en Afrique.
12. Après la cérémonie d’ouverture et le mot introductif de Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, les travaux du Groupe Consultatif se sont poursuivis par des présentations sur l’attractivité de la Côte d’Ivoire et la dynamique des IDE, le Doing Business et les réformes sur la fiscalité, le cadre institutionnel et l’Expérience des Partenariats publics-privés dans le financement du développement, le financement des Grandes Entreprises et des PME, les partages d’expérience et une intervention de la MIGA.
13. Les travaux de la deuxième journée du Groupe Consultatif se sont ensuite poursuivis en quatre (4) panels thématiques et une table ronde de haut niveau :
A. Opportunités d’investissements dans l’Industrie, les Mines et l’Agriculture ;
B. Opportunités d’investissements dans l’Energie électrique et les Hydrocarbures ;
C. Opportunités d’investissements dans les infrastructures et les services de transport et;
D. Opportunités d’investissements dans les TIC et le Tourisme.
14. Une table ronde de haut niveau clôturant les activités de la journée de consultation avec le secteur privé organisée par le Gouvernement ivoirien, BCIU, le MEDEF international avec l’appui du Groupe de la Banque mondiale, s’est tenu dans les locaux de la Banque mondiale à Paris. Cette table ronde a été présidée par Monsieur le Premier Ministre de Côte d’Ivoire avec la participation des Ministres du Gouvernement, des partenaires au développement, des opérateurs économiques venus du monde entier et des multinationales du secteur de l’énergie, des infrastructures, de l’agro-alimentaire, des TICS, notamment Airbus, Bouygues, Olam, Mars International, Endeavor Energy et Orange Telecom. Le thème de cette table ronde portait sur porté sur : " comment utiliser les investissements prévus par les grands groupes internationaux en Côte d’Ivoire pour connecter les chaînes de valeurs locales aux chaînes de valeurs globales pilotes par ces grandes entreprises". Des solutions sont été évoquées et un forum sur la compétitivité sera organisé à Abidjan pour s’accorder sur un cadre d’opérationnalisation des ces opportunités.
15. La journée a enregistré une participation de plus de 200 investisseurs provenant d’Afrique, d’Europe, d’Asie, du Moyen Orient et d’Amérique. Les participants ont exprimé des intérêts particuliers dans les secteurs porteurs tels que l’Agriculture, les Mines, le Pétrole et l’énergie, l’industrie, les télécommunications, le commerce et la distribution, la communication, l’Hôtellerie et le Tourisme, la Santé, l’Education et la Formation, les Bâtiments, les travaux publics et les secteurs bancaires et financiers.
16. Les intérêts exprimés sur les opportunités d’investissements présentées au cours du Groupe Consultatif s’élèvent à ce jour à 19 milliards de dollars, soit 9 500 milliards de FCFA dans la l’attente de la finalisation des échanges qui vont se poursuivre dans les prochains mois.
17. Dans leurs interventions, les investisseurs privés ont salué l’initiative du Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour l’organisation de ce forum d’investissements et apprécié les efforts déployés dans la définition d’une vision claire de développement à moyen terme. Ils ont mis en exergue les réformes structurelles de grande ampleur entreprises par le Gouvernement pour ramener le pays sur le sentier d’une croissance forte, soutenue, solidaire, créatrice d’emplois et respectueuse du genre et de l’environnement. Ils ont également invité le secteur privé à accompagner la Côte d’Ivoire sur le sentier de l’émergence. Ils ont réitéré leur volonté d’investir en Côte d’Ivoire.
18. Les intervenants ont apprécié et félicité le Gouvernement pour les perspectives de développement économique et social qui s’ouvrent à la Côte d’Ivoire. Ils ont souligné, par ailleurs, les défis majeurs auxquels le Gouvernement devrait trouver des réponses appropriées, notamment la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale, la bonne gouvernance, le renforcement des capacités de l’administration publique, le climat des affaires, l’Etat de droit et le choix judicieux de projets structurants y compris dans les secteurs clés pour la réduction de la pauvreté. Ils ont réaffirmé leur engagement à soutenir la mise en œuvre et le financement du PND 2016-2020 grâce à la promotion du secteur privé et le renforcement des relations secteur public-secteur privé à travers les Partenariats Publics Privés (PPP).
19. Le Gouvernement de Côte d’Ivoire remercie chaleureusement tous les participants pour l’intérêt accordé à cet important forum des investissements et pour les engagements pris pour le financement du PND 2016-2020.


Fait à Paris, le 18 Mai 2016

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ