x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le dimanche 9 octobre 2016 | Abidjan.net

La Côte d’Ivoire et le FMI signent un nouveau programme triennal 2017-2019

© Abidjan.net Par Atapointe
Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale: Rencontre avec Mme Lagarde
Au dernier jour des assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale, la délégation ivoirienne conduite par le 1er ministre Duncan a été reçue par la directrice Générale du FMI Christine Lagarde.
C’est désormais officiel, la Côte d’ivoire et le Fonds monétaire international (FMI) sont parvenus au terme « d’une longue discussion à se mettre d’accord pour un nouveau programme triennal 2017-2019, avec une possibilité d’élargissement déjà vers la fin de l’année 2016, a annoncé le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à son arrivée lundi des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale qui ont eu lieu du 4 au 9 Octobre 2016 à Washington.

On se souvient qu’au terme d’un huis-clos avec le chef du Gouvernement ivoirien dimanche, la Directrice générale du FMI avait indiqué avoir eu « d’excellents échanges » avec le Premier ministre ivoirien.

« Nous avons eu d’excellents échanges qui sont au niveau et de la qualité des échanges que le Fonds monétaire international et toutes ses équipes ont avec la Côte d’Ivoire depuis quatre ans. On est au bout de cette route là », avait déclaré la patronne du FMI, laissant croire à une issue pour une signature certaine d’un nouveau programme avec la partie ivoirienne. « Nous allons continuer à progresser », avait-elle ajouté.

Pour finir la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde avait félicité « la Côte d’Ivoire et le peuple ivoirien pour avoir remis le pays sur une route économique qui soit solide, qui soit prospère avec un taux de croissance de 8,9% qui est certainement remarquable et que beaucoup d’autres pays dans le monde pourraient envier ».

Pour rappel au terme de la mission du FMI en Côte d’Ivoire du 21 au 29 septembre 2016, les autorités ivoiriennes et la mission avaient convenu de continuer les discussions dans les semaines à venir, en particulier sur le profil du déficit budgétaire et les modalités de financement d’un nouveau programme.

« La Côte d’Ivoire connaît un redressement spectaculaire depuis 2011, de l’ordre de 9% par an en moyenne. Les perspectives économiques restent favorables. Le Plan National de Développement des autorités pour la période 2016-2020 privilégie à juste titre une croissance inclusive et durable, en mettant l’accent sur la transformation structurelle et l’amélioration du niveau de vie des populations. Dans ce contexte, les autorités ivoiriennes et les membres de la mission ont fait des progrès supplémentaires sur un programme macroéconomique et structurel de trois ans qui pourrait être appuyé par des accords au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC), en s’appuyant sur les excellents résultats obtenus dans la mise en œuvre de l’Accord au titre de la FEC au cours de la période 2011-15.
La performance macroéconomique solide s’est poursuivie dans la première moitié de l’année et la croissance du PIB réel est projeté à environ 8 % pour l’année 2016. Le déficit budgétaire devrait se creuser à 4% du PIB en 2016, reflétant une augmentation des dépenses, y compris pour la sécurité, la santé et l’éducation.
La croissance économique devrait demeurer forte et est projetée à 7,7% en moyenne sur la période 2017-19, reflétant le dynamisme de la demande intérieure. L’inflation devrait demeurer inférieure à 3%, tandis que l’augmentation des importations liées à l’investissement devrait contribuer à un accroissement du déficit du compte courant de la balance des paiements à de 2,5 % du GDP ». C’est ce qu’a mentionné la mission du FMI dans son rapport de fin de mission en Côte d’Ivoire du 21 au 29 septembre 2016.

Les belles performances de l’économie ivoirienne et les réformes importantes entreprises dans le secteur pourraient être liées à la bonne connaissance par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara du fonctionnement du FMI, dont il fut Directeur général adjoint de 1993 à 1999, notent bien d’observateurs.

Avant sa rencontre avec le DG du FMI, le Premier ministre a reçu en audience le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Koné Meyliet. Les deux personnalités ont évoqué l’état de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Institution financière. Le chef du gouvernement ivoirien a salué les réformes réalisées par l’institution sous l’impulsion de Tiémoko Koné Meyliet.

Le Directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, Pierre Laporte a également été reçu par le Premier ministre Duncan. Au centre des échanges, l’appui de la Banque aux initiatives de développement du Gouvernement ivoirien en faveur du mieux-être des populations ivoiriennes.

Elisée B.

Vidéo associée

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ