PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 9 novembre 2016 | Ministères

Fluidité routière inter-Etats: Gaoussou TOURE lance la construction des PCJ de Laléraba et Zégoua

© Ministères Par DR
Fluidité routière inter-Etats: Gaoussou TOURE lance la construction des PCJ de Laléraba et Zégoua
lundi 7 novembre 2016. Le Ministre des Transports Gaoussou TOURE, en compagnie de son homologue burkinabé et des autorités en échange du transport routier du Mali, a procédé au lancement des travaux de construction des postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Laléraba, à la frontière avec le Burkina Faso et de Zégoua, en territoire malien.
Le Ministre des Transports Gaoussou TOURE, en compagnie de son homologue burkinabé et des autorités en échange du transport routier du Mali, a procédé le lundi 7 novembre 2016, dans une ambiance carnavalesque, au lancement des travaux de construction des postes de contrôle juxtaposés (PCJ) de Laléraba, à la frontière avec le Burkina Faso et de Zégoua, en territoire malien.

Ces postes de contrôle permettront de faciliter et sécuriser le trafic aux frontières de sorte à promouvoir l’intégration socio-économique au sein de la sous-région ouest-africaine.

A Laléraba, dans la matinée, les Ministres Gaoussou TOURE de Côte d’Ivoire et Souleymane SOULAMA du Burkina Faso ont longuement salué cette initiative de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui, selon eux, cadre avec la vision des chefs d’Etats, Son Excellence Alassane OUATTARA et Son Excellence Roch KABORE, de faire du secteur des transports un facteur essentiel de rapprochement et d’intégration des peuples, ivoiriens et burkinabés.

Ces centres qui utiliseront à outrance les technologies de l’information et de la communication seront interconnectés aux bases de données des ministères en charge des transports du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Et ces centres s’inscrivent pleinement dans les réformes en cours dans le secteur du transport routier au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire.

Du côté de Zégoua, l’après-midi, le Ministre ivoirien des Transports a été accueilli dans une liesse populaire. Hommes, femmes, jeunes et adultes sont sortis nombreux et de manière très chaleureuse, pour prendre part à cette cérémonie de pose de première pierre, la transformant ainsi en une véritable fête de réjouissance. Une mobilisation saluée par le Ministre Gaoussou TOURE. « Cette belle mobilisation traduit l’engagement de nos populations à soutenir ce projet de fluidité routière, facteur d’intégration et de brassage de nos peuples », s’est réjoui le Ministre ivoirien des Transports.

En l’absence du Ministre en charge des Transports du Mali, empêché, c’est le Secrétaire général FILY Makan, qui a encouragé cette initiative de l’UEMOA qu’il a qualifiée d’historique.

Avant les Ministres, les populations, à travers les représentants de collectivités, ont salué le démarrage de ces travaux de constructions des postes de contrôle juxtaposés, pour un meilleur rapprochement entre les peuples des différents pays concernés.

Notons que la construction des postes de Laléraba et Zégoua, d’un coût global de 11 milliards de francs CFA (6 milliards pour Laléraba et 5 milliards pour Zégoua), est réalisée en BOT par une entreprise ivoirienne. A Laléraba, l’ouvrage sera bâti sur une superficie de 65 hectares mise à disposition par la Côte d’Ivoire. Quant à celui de Zégoua, il sera réalisé sur un site de même superficie mise à disposition par les autorités maliennes. Les PCJ comprendront notamment un bâtiment douane, un bâtiment immigration, des hangars, un local pèse-essieux, des guérites, des airs de repos pour les usagers, une infirmerie, un centre informatique etc.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ