PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 1 novembre 2017 | AIP

Une ONG plaide pour une subvention de la question foncière par l’Etat

Abidjan – Le Club Union africaine Côte d’Ivoire (Club UA-CI), une ONG œuvrant pour l’intégration des peuples, plaide pour une subvention de la question foncière par l’Etat.

"L’Etat doit subventionner la question foncière" a déclaré le président de l’ONG Club UA-CI, Victor Naclan Touré qui présentait, mardi, le plaidoyer de l’ONG sur la question foncière en Côte d’Ivoire.

Selon le président de l’ONG, "il très important que l’Etat prenne la chose à bras le corps", estimant que "la question foncière est un problème national" et de "souveraineté". Pour lui, il est important que l’Etat inscrive cela au budget soulignant cette problématique crée des problèmes de stabilité, économiques, politiques, intercommunautaires et d’instabilité.

L’ONG, dans son plaidoyer, a également souhaité une baisse des coûts des certificats fonciers et un allègement des procédures qui sont "fastidieuses" pour les populations rurales. Elle plaide aussi pour que le droit coutumier s’adapte au droit moderne afin que le droit à la propriété foncière de la femme soit respecté et reconnu partout en Côte d’Ivoire.

A ce jour, ce sont plus de 6.000 certificats fonciers qui ont attribués dont 300 au profit des femmes, selon l’ONG.

L’ONG Club UACI a bénéficié d’une formation dans le cadre du projet VoiceUp initié par l’ONG internationale Internews CI en partenariat avec l’USAID qui lui a permis de vulgariser ses plaidoyers. Il s’agit d’un plaidoyer sur l’adaptation des pratiques coutumières au droit moderne et d’un second plaidoyer pour la facilitation de l’enregistrement des enfants à l’état civil.

kkf/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ