x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 15 février 2018 |

Enseignement supérieur : l’UFHB met en place son école doctorale

© Par UFHB
Enseignement supérieur : l’UFHB met en place son école doctorale
Cérémonie officielle de lancement des travaux de création et d’organisation de l’École doctorale a eu lieu, ce vendredi 14 février 2018 à l’Amphi A du district du Centre des ressources numériques et pédagogiques.
Le départ nouveau à l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) vient d’amorcer un tournant important avec la création de l’École doctorale. Des experts nationaux et de l’Agence Universitaire Francophone (AUF)/CAMES, les membres du comité scientifique du séminaire, les Doyens d’UFR, les Chefs de département, les Secrétaires principaux et Doctorants, réunis en séminaire du 14 au 15 février 2018, auront à travailler sur les conditions de création et d’organisation de l’École doctorale. La cérémonie officielle de lancement des travaux a eu lieu, ce vendredi 14 février à l’Amphi A du district du Centre des ressources numériques et pédagogiques. C’était en présence du Professeur Thiam Assane, Directeur de Cabinet du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du Professeur Abou Karamoko, Président de l’UFHB.
En effet, la création des écoles doctorales dans les universités et instituts d’enseignement supérieur est une exigence du système LMD. C’est ce qu’ont compris les autorités universitaires avec l’organisation de ce séminaire dont l’objectif est la mise en place de l’École doctorale de l’UFHB. Le Professeur Abdoulaye Sangaré, Vice-président de l’UFHB, en charge de la Recherche et de l’Innovation technologique, a indiqué que la création de l’École doctorale est une nécessité pour offrir un encadrement scientifique de haut niveau à tous les doctorants afin de les doter d’une culture pluridisciplinaire. « Nous voulons donner une visibilité internationale à nos offres de formation », a-t-il conclu. À sa suite, le Président du Comité Scientifique, Pr N’goran Eliézer, après avoir exprimé sa gratitude au Président Abou Karamoko, pour son désir ardent de porter sur les fonts baptismaux l’École doctorale, a affirmé en citant un expert de l’AUF : « Une école doctorale ne se décrète pas. Elle se construit car c’est un dispositif fédérateur dont la mise en place exige des concertations avec la communauté scientifique pour obtenir l’adhésion de toutes les compétences nécessaires à l’animation de ce dispositif ».
Par ailleurs, rappelons que le Professeur Bhen Sikina Toguebaye, expert AUF et CAMES, a animé la conférence inaugurale dudit séminaire sur le thème : « École doctorale : principes de base, structuration et opérationnalisation ». Pour l’expert, l’École doctorale s’adosse sur des champs scientifiques portés par des compétences. La responsabilité managériale incombe à une personnalité scientifique de rang magistral. L’objectif étant de garantir la crédibilité de la formation doctorale. Il existe, selon Pr Toguebaye, deux types d’école doctorale. Elle peut être thématique c’est-à-dire couvrir un ou plusieurs champs scientifiques ou généraliste c’est-à-dire couvrir l’ensemble des formations d’une université. Ce qui sied à l’UFHB, conseille-t-il, en tant que grande structure universitaire, c’est l’école doctorale thématique.
Soulignons que les 200 participants au séminaire sur la création de l’École doctorale de l’UFHB sont regroupés en 8 commissions dont les conclusions sont attendues pour le jeudi 15 février en plénière.

SERVICE COMMUNICATION

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ