PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 23 avril 2018 | AIP

Des locaux de préfectures et de sous-préfectures fermés

Plusieurs locaux de préfectures et de sous-préfectures sont restés, lundi, en raison d’une grève des agents déclenchée par le Syndicat national des agents du ministère de l’intérieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI).

Cette grève de sept jours fait suite à une assemblée générale extraordinaire tenue le 7 avril, à Abidjan. Les bureaux des préfectures et des sous-préfectures du pays dont Katiola, Sinfra et Tabou ont été désertés par les agents, a-t-on constaté.

Le SYNAMICI exige purement et simplement la signature du décret portant octroi d’indemnités d’astreinte à tous les agents du ministère de l’Intérieur, la signature du décret portant tarification des actes administratifs pour l’institution de primes à tous les agents du ministère de l’Intérieur, la signature du décret portant création de la police préfectorale et la levée de toutes les sanctions contre leurs camarades victimes d’abus d’autorités.

Selon le SYNAMICI, certains agents du ministère de l’Intérieur sont victimes de licenciements abusifs, de suspension de solde, de mutations abusives, d’atteinte à la dignité et à la liberté syndicale.

En janvier 2018, ce syndicat avait lancé un mot d’ordre de grève qui avait été suspendu un mois plus tard, rappelle-t-on.

dg/gnj/bb/kkf/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ