PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 2 juin 2019 | AIP

La chefferie traditionnelle de Tabou invitée à veiller à la déclaration des enfants à l’état civil

Tabou- Le préfet du département de Tabou, Sihindou Coulibaly, a demandé samedi, aux chefs de villages de veiller désormais à ce que les populations rurales déclarent leurs enfants à l'état civil afin que ces derniers aient une existence légale et soient scolarisés.

« Vous devez nous aider à sensibiliser nos parents dans les différentes localités pour que les uns et les autres déclarent leurs enfants », a signifié M. Coulibaly, lors d'une cérémonie de remise d'arrêtés de nomination à une quarantaine de chefs de villages.

Ces dernières années, plusieurs audiences foraines ont été organisées par la direction d'aide et d'assistance aux réfugiés et apatrides, les autorités judiciaires locales, la clinique juridique de San-pédro pour faire établir des jugements aux enfants. Mais, il reste encore dans le département de Tabou de nombreux enfants qui n'ont aucun acte d'état civil.



bb/ena/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ