x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 28 août 2020 | Présidence

Le Chef de l’Etat a pris part, par visioconférence, à un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la situation sociopolitique au Mali

© Présidence Par DR
Sommet extraordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la situation sociopolitique au Mali
Un Sommet extraordinaire des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la situation sociopolitique au Mali, a eu lieu , par vidéoconférence, ce vendredi 28 août 2020
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce vendredi 28 août 2020, par visioconférence, à un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation sociopolitique au Mali.

Ce Sommet a été l’occasion pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement d’analyser le
Rapport de l’Envoyé Spécial de la CEDEAO au Mali, M. Goodluck JONATHAN, suite à la mission de médiation qu’il a effectuée dans ce pays, et de discuter des conditions de la transition et du retour à l’ordre constitutionnel.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Président du Niger, S.E.M. MAHAMADOU
Issoufou, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de
Gouvernement de la CEDEAO, a invité le Sommet à prendre les décisions idoines
pour une sortie de crise et un retour à une situation institutionnelle normale au Mali.
Les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont ensuite retrouvés pour une session à
huis clos au terme de laquelle le Président MAHAMADOU Issoufou, Président en
exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, a fait le point des travaux.

Dans son discours de clôture, le Président MAHAMADOU Issoufou a indiqué que le
Sommet a demandé aux Responsables du Comité National Pour le Salut du Peuple
(la junte militaire au Mali) d’engager une Transition civile immédiatement en
consultation avec la Cour Constitutionnelle, les Partis politiques, les Organisations de la société civile et tous les acteurs pouvant contribuer à la mise en place d’une
solution de sortie de crise.

Le Chef de l’Etat nigérien a ajouté que le Sommet a, en outre, décidé que cette
Transition civile devra, notamment, prendre en compte la nomination d’un civil
comme Président de la Transition, la nomination d’un Premier Ministre civil, Chef du
Gouvernement, la formation d’un Gouvernement de Transition pour faire face aux
différents défis du Mali et préparer les élections législatives et présidentielles dans un délai de 12 mois.

Il a souligné que les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont décidé que les sanctions
énoncées seront levées progressivement en fonction de la mise en oeuvre des
décisions arrêtées par le Sommet.

Pour terminer, le Président MAHAMADOU Issoufou a indiqué que les Chefs d’Etat et
de Gouvernement ont réaffirmé au peuple malien, l’engagement de la CEDEAO à ses côtés pour trouver et mettre en oeuvre les solutions les meilleures pour la stabilité du Mali.

Notons que le 57e Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la
CEDEAO se tiendra, à Niamey, le 07 septembre prochain.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ