PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 1 mars 2021 | AIP

Projet "La paix par moi": Plus de 4000 personnes sensibilisées à Gagnoa

Gagnoa - Plus de 4000 personnes ont été sensibilisées en 10 jours de campagne à Gagnoa dans le cadre du projet "La paix par moi", selon le bilan présenté, samedi 27 février 2021, par le représentant du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH), Diarrassouba Moussa lors d’une rencontre à la place "Jardin sans fleur" du quartier Dioulabougou de Gagnoa.

La campagne de sensibilisation a été lancée, lundi 15 février, par le préfet de région du Gôh, préfet du département de Gagnoa, Fofana Lancina. Elle a été menée par le RAIDH, et a bénéficié du soutien technique et financier de la Fondation Konrad Adenauer et de l’Union Européenne (UE).

Ce projet a eu plusieurs articulations, dont des séries de formation, la mise en place des comités de veille et de paix, mais aussi, une campagne de sensibilisation qui a permis à des agents de parcourir tous les quartiers de la ville, dans les différentes concessions, avec les différentes communautés, pour expliquer les notions de fraternité, cohésion, connaissance et respect des institutions de la République, démocratie, cohésion sociale, du civisme et d’élection.

En pleine période électorale, a indiqué M. Diarrassouba, il était bon d’expliquer toutes ses notions aux populations, de leur permettre de mieux les comprendre, de savoir quelles attitudes tenir en pareille circonstance et surtout de parler de paix et d'élection sans violence.

Il y a eu trois différents types de sensibilisation durant cette campagne. D’abord, une campagne de proximité qui a permis aux agents d’aller individuellement vers les populations, dans les domiciles, sur les lieux de travail, dans les marchés, les écoles, les lieux de cultes, pour prôner les notions évoqués.

En plus, chaque jour, un groupe d’agents sensibilisateurs a pu échanger avec une communauté ethnique représentée à Gagnoa, mais aussi les femmes, jeunes dans le cadre de la sensibilisation de masse.

La cérémonie a été l’occasion de faire le bilan et revenir sur les notions développées, afin de permettre aux populations, de mieux appréhender Ces notions et de permettre à la commune de Gagnoa de ne pas revivre les douloureux événements de la période pré et pos-télectorale lors de la présidentielle du 31 octobre 2020, avec son cortège de morts, de blessés et destructions de biens.

Dd/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ