PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 18 avril 2021 | AIP

Les alliances interethniques célébrées lors des obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko à Séguéla

© AIP Par Marc Atigan
Obsèques du premier ministre Hamed Bakayoko: arrivée de la dépouille à Séguéla
Seguela le 18 Mars 2021. La dépouille du premier ministre Hamed Bakayoko a été accueillie ce jeudi sur sa terre natale.
Séguéla – Les alliances interethniques ont été célébrées, dimanche 18 avril 2021, à l’occasion du 40ème jour des obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko qui se sont déroulées à la place dite de la République à Séguéla, en présence de plusieurs personnalités dont l’actuel Premier ministre Patrick Achi.

« Je prends ici la parole au nom de Korhogo. (…) Les liens anciens se sont renforcés par des liens matrimoniaux. Nos parents ici ont compris que leur bonheur passe par Korhogo. Et ce n’est pas le ministre Amadou Timité qui dira le contraire. Lui qui s’est arrangé pour être mon oncle en épousant ma tante. Je ne vous parlerai pas du président de l’Assemblée nationale qui est notre beau », a déclaré le porte-parole de la famille Gon Coulibaly, le ministre de la Communication et des Médias, Amadou Coulibaly.

Il a salué les ‘’liens apparentés de cousinage’’ qui existent entre les Worodougouka et les Sénoufo, sans omettre de dire que le timing de deux minutes imposé à tous les intervenants ne concernait pas les Sénoufo.

« Nos esclaves les Kôyaga, comme ils oublient vite, ils n’ont pas daigné demander la permission aux Sénoufo avant le début de cette cérémonie. C’est pour ça, vous permettrez, monsieur le Premier ministre, qu’on suspende cette cérémonie jusqu’à ce qui doit être fait », s’est, pour sa part, exprimé le porte-parole des chefs de la commune d’Abobo (Abidjan, ndlr), également un Sénoufo qui, pour finir, a fait don de ‘’100 pâturages de bœufs et la somme de 10 millions’’ à la famille Bakayoko.

Selon les us et coutumes, les populations autochtones de Séguéla ont tissé des alliances avec plusieurs groupes ethniques, à savoir les Sénoufo, les Gouro, les Yacouba et, au-delà des frontières ivoiriennes, les Peulh.

(AIP)

kkp/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ