PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 5 juillet 2021 | AIP

Lancement de la 3e édition du festival international de lutte et de maracana de Bouaké spécial tabaski

© AIP Par DR
Une vue de la ville de Bouaké
Bouaké - La 3e édition du festival international de lutte et de maracana de Bouaké spécial tabaski, qui se tiendra du 21 au 25 juillet 2021 à la place Alassane Ouattara de Dar-es-Salam, a été officiellement lancé samedi 04 juillet 2021 au cours d’une cérémonie organisée à cet effet au siège des communautés CEDEAO de Bouaké.

Le commissaire général de ce festival de sports, Traoré Ibrahim, a saisi cette occasion pour annoncer quelques innovations dans l’organisation de cette 3e édition. « Cette année, nous voulons du lourd. Pour ce faire, nous avons décidé de faire venir des lutteurs de renom des pays de la sous-région, notamment, du Sénégal et du Niger, pour élever le niveau de la compétition. Nous avons également décidé d’augmenter les récompenses des athlètes de sorte à créer plus de motivations et plus de spectacle », a-t-il indiqué.

Neuf pays de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prennent part à cette 3e édition du festival international de lutte et de maracana spécial tabaski. Il s’agit, notamment, de la Côte d’Ivoire, pays hôte, le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. A ces pays s’ajoute le Liban.

Chaque pays présentera deux lutteurs et une équipe de maracana. La compétition de maracana comportera deux phases. La phase éliminatoire avec deux poules de cinq équipes chacune. Les deux premiers de chaque poule disputeront les demi-finales. Les deux vainqueurs des demi-finales joueront la finale le dimanche 25 juillet 2021.

Les organisateurs du festival ont invité les ressortissants de chaque pays participant à s’impliquer activement dans la réussite de cet évènement en assurant le séjour de leurs athlètes, notamment, les lutteurs, et en faisant venir des groupes de danse folklorique pour les soutenir lors des combats de lutte et des matchs de maracana.

Initié en 2019, le festival international de lutte et de maracana de Bouaké vise, d’une part, à égailler la population pendant les vacances, et d’autre, à contribuer à raffermir les liens d’amitié et de solidarité entre l’ensemble des ressortissants de la CEDEAO vivant à Bouaké et à renforcer la cohésion sociale.

rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ