PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 16 juillet 2021 | AIP

Un élan de solidarité à l’endroit de populations sinistrées de Jacqueville

L’ONG J’aime Jacqueville a manifesté, mercredi 14 juillet 2021, un élan de solidarité à l’endroit des populations sinistrées de Samassan (un quartier de pêcheurs situé en bordure de mer dans la ville de Jacqueville), à travers des dons de vivres, des matelas, des nattes, des seaux de bain, des cartons de savon, des soins de première nécessité, lors d’une visite du lieu du sinistre.

Cette action, qui signifie pour le président de J’aime Jacqueville, Jil Alexandre N’dia, « une marque de compassion à l’endroit des victimes » d’un incendie, est également sa manière de partager la souffrance des victimes. Il a ajouté que la modestie du geste ne pourra pas compenser les pertes de plusieurs années de labeur, mais contribuera à redonner un peu de sourire à des personnes dans le besoin.

Face à l’importance du dégât causé par le feu aux habitants de ce quartier, Jil Alexandre N’dia a promis de poser les jours prochains, des actes plus concrets afin d’aider cette population qui a tout perdu à se reconstruire.

Le représentant des victimes, Yao François, a au nom de tous les siens remercié leur bienfaiteur pour cette assistance qu’il leur apporte dans cette période difficile de leur vie et a imploré la faveur divine sur lui.

Sur les causes de cet incendie survenu le lundi 12 juillet 2021, Yao François a soutenu qu’il est d’origine criminel, le locataire d’une habitation dont il n’arrivait pas à assurer le loyer ayant menacé le propriétaire de lui faire regretter son acte avant le déclenchement de l’incendie parti de sa maison, le même jour, avant de se propager sur le site.

Yao François a affirmé avoir porté plainte auprès de la gendarmerie et qu’une enquête est en cours pour situer les responsabilités.

(AIP)

raz/aaa/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ