PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 25 juillet 2021 | AIP

La mairie de Bouaké enregistre une nette amélioration de ses recettes au 2e trimestre de l’année 2021

Les conseillers municipaux de la ville de Bouaké, réunis en session ordinaire samedi 24 juillet 2021, ont adopté à l’unanimité l’état d’exécution des recettes et des dépenses du 2e trimestre de la gestion du maire qui connait une nette amélioration.

« Nous notons une nette amélioration des recettes au 2e trimestre de l’année 2021. Comparativement à 2020, nous enregistrons un différentiel d’environ 500 millions FCFA », a déclaré le porte-parole du conseil municipal, William Aldo Ettien, à l’issue des travaux de cette 2e session ordinaire de l’année 2021.

Cette performance a été salué par les conseillers municipaux qui adressé des encouragements à l’ensembles des contribuables qui « de plus en plus comprennent que le fait de payer les taxes aide la mairie à faire plus d’investissements ». Le conseil municipal a également encouragé l’ensemble des services de la mairie à poursuivre sur sa lancée pour continuer à performer.

Selon M. Aldo Ettien, cette réunion a également été l’occasion pour les conseillers municipaux de se féliciter d’avoir donné, lors de la première session ordinaire de l’année, quitus au maire Nicolas Djibo d’appliquer la décision du gouvernement relative à la digitalisation de toutes les procédures de recouvrement des recettes au niveau des mairies.

Il a précisé qu’un opérateur privé a été recruté pour la mise en œuvre de cette décision. « Nous avons procédé au recrutement d’un opérateur privé, notamment, Africa Digital Connect, qui a commencé à déployer sa stratégie de recouvrement par digitalisation de nos taxes. Cette opération a débuté par la phase de recensement des contribuables depuis son lancement le 15 juin dernier. C’est en moyenne 600 contribuables qui sont recensés par jour. L’objectif, c’est d’atteindre la barre de des mille contribuables », a indiqué M. Aldo Ettien.

Le porte-parole du conseil municipal, qui s’est réjoui de l’engouement que connait cette opération de recensement, n’a pas manqué d’exhorter l’ensemble des opérateurs économiques d’y prendre part pour pouvoir bénéficier d’un certain nombre davantage qu’elle offre, notamment, l’acquisition d’une place dans le grand marché de Bouaké en construction.

« Pour pouvoir être bénéficiaire d’une place dans le grand marché en construction, il faut avoir le titre de commerçant. Et cela passe nécessairement par le recensement dans les fichiers de la mairie », a-t-il prévenu.

(AIP)

rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ