PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le lundi 13 septembre 2021 | Abidjan.net

Tradition : sortie officielle de la génération Blessoué du village d'Azito

© Abidjan.net Par FN
Fête de génération à Azito : sortie officielle de la génération Blessoué
Abidjan le 11 septembre 2021. La génération Blessoué a fait sa sortie officielle ce samedi, à l'occasion de la fête de génération à Azito.

Le peuple Atchan a célébré le 11 septembre 2021, la sortie officielle de la Génération Blessoué du village Azito dans la commune de Yopougon.


La Fatchué ou fête de génération chez les Atchan est une cérémonie initiatique qui marque le passage d'une étape à une autre dans la vie des jeunes filles et garçons des classes d'âge qui composent une génération.


« Cette fête de génération est une fête qui marque la maturité mais aussi la responsabilité des fils et des filles des villages Atchan. Quand nous parlons de responsabilité, c’est en thème de gestion. C’est ainsi que nous verrons maintenant la nouvelle génération Blessoué qui sera associée aux chefs et qui vont apprendre auprès de leurs aînés les Tchagba » a expliqué le chef de cette génération.


"Cette célébration, dira-t-il, est aussi pour nous des occasions de prôner la paix, la convivialité, la fraternité et aussi la cohésion sociale qui se vit en pays Atchan" .


Honorat Boua, Directeur Général d’Azito O&M, Parrain de l’événement s’est dit très heureux que ses filleuls aient "brillamment franchi cette étape" .


Pour lui, 

cette célébration revêt deux symboles: « Non seulement elle marque la fin d’une période d’initiation et consacre la maturité d’une nouvelle génération qui lui permet de prendre part désormais à la gestion des affaires du village, de la communauté. Ensuite un autre symbole de cette fête, c’est l’aspect guerrier qui marque le retour victorieux en pays atchan de guerriers avec en mains leur butin et qui sont accueillis en héros. »


« Je vous invite donc à faire d’Azito la nouvelle terre promise où coulent le lait et le miel en combattant le sous-développement, la pauvreté, le chômage et les querelles qui minent la cohésion de nos peuples»




Tournant les regards vers la nouvelle génération, il a demandé de pratiquer des vertus telles que l’humilité, la sagesse, le courage, l’amour du prochain et pour son village et accepter d’apprendre aux côtés des tchagba.


Également présent à cette fête, Adama Diawara, Ministre en charge de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a tenu à féliciter et encourager le peuple Atchan pour la sauvegarde de ses cultures qui sont des cultures de paix, de cohésion sociale, de solidarité, d’union, de vivre ensemble, avant d’inviter les jeunes à les pérenniser.


 La génération de Blessoué est composée de quatre catégories qui sont les Djehou, Dongba, Agban, et Assoukrou. La classe d’âge varie entre 37 et 50 ans.



A. N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ