PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 13 octobre 2021 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire: les parties prenantes de la Revue trimestrielle du portefeuille des projets et programmes financés par la BAD en réflexion à Abidjan

© Abidjan.net Par DR
Côte d’Ivoire: les parties prenantes de la Revue trimestrielle du portefeuille des projets et programmes financés par la BAD en réflexion à Abidjan

Le Directeur de Cabinet du Ministère du Plan et du Développement, Yeo Nahoua a procédé au nom de la ministre Kaba Nialé à l'ouverture de l'atelier de Revue Trimestrielle du portefeuille des projets et programmes le lundi 11 octobre 2021 à Abidjan

À l'initiative du Gouvernement ivoirien à travers la Cellule de Coordination et de Suivi du Portefeuille des Projets et Programmes de la Banque Africaine de Développement (CCSPPP-BAD) du Ministère du Plan et du Développement, cet atelier a été le lieu pour le Gouvernement ivoirien et la Banque de faire un état d’avancement des différents projets et programmes du portefeuille de la BAD en Côte d’Ivoire à fin septembre 2021.


Selon le directeur de cabinet du ministère du Plan et du Développement, le total des engagements de la BAD est passé de 1906,5 millions d’Unités de comptes (MUC) à 1989,2 millions en Côte d’Ivoire de juillet à septembre 2021. ''Les interventions de la BAD en Côte d’Ivoire sont en constante évolution au cours de ces dernières années. A titre d’exemple, le nombre d’opérations de la Banque est passé de 38 en juillet 2021 à 41 en septembre ''a-t-il soutenu.



Le directeur général adjoint de la BAD, Joseph Ribeiro a quant à lui souligné que les interventions de la BAD en Côte d'Ivoire sont en cohérence avec les cinq priorités de la banque et diversifiées avec une prédominance des infrastructures de transport. « La coopération entre la Côte d'Ivoire et la Banque africaine de développement qui a été bâtie sur plus de quatre décennies est une coopération solide », a confié M. Ribeiro.


Pendant ces jours de travaux, les parties prenantes feront le point de l’exécution tant physique que financière de chaque projet en cours , ils identifieront également les principaux goulots d’étranglements spécifiques qui entravent la bonne exécution des projets/programmes mis en œuvre ; les séminaristes vont évaluer aussi le niveau de mise en œuvre des diligences inscrites dans le plan d’action des projets épinglés (PAPE 2021) et enfin faire le point des interactions dans la chaîne d’exécution des dépenses avec les équipes de la BAD.




Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ