x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 29 octobre 2021 | Abidjan.net

Lutte contre la corruption/le ministre Épiphane Zoro Bi à la douane ivoirienne: « beaucoup de secteurs sont en proie à la corruption »

© Abidjan.net Par Marc Innocent
Bonne gouvernance et lutte contre la corruption: lancement de la campagne de sensibilisation des agents de la douane
Abidjan le 27 Octobre 2021. Les ministres Moussa Sanogo chargé du budget et Zoro Bi Épiphane chargé de la bonne gouvernance (photo) ont lancé ce mercredi la campagne de sensibilisation des agents des douanes ivoiriennes sur la lutte contre la corruption.

La campagne de sensibilisation des agents des forces de défense et de sécurité (FDS) en matière de lutte contre la corruption, initiée par le ministère de la Promotion de la Bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la Corruption, a été conjointement lancée ce mercredi 27 octobre 2021, à l’auditorium Da Pierre de Vridi par le ministre Épiphane Zoro en charge de la promotion de la gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, accompagné du ministre Moussa Sanogo chargé du budget et du portefeuille de l'Etat. Cette rencontre qui a mobilisé le comité directeur élargi aux sous directeurs et chefs de service a été l’occasion pour le ministre Epiphane Zoro et son équipe d’interpeller les agents des douanes sur la nocivité de ce fléau qui fait perdre des fonds énormes à l’Etat. Mais elle a surtout été marquée par la présentation du dispositif anti-corruption et la signature d’un engagement par le directeur général des douanes, Da Pierre Alphonse, à lutter efficacement contre la corruption.


Le ministre Epiphane Zoro Bi a indiqué qu’il est important que la douane qui est le poumon de l’économie nationale s’engage à intensifier ses actions en faveur de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption. Il a attiré l’attention sur la mauvaise perception que les Ivoiriens ont de l’administration douanière. "Le secteur des douanes est présenté comme l’un des plus corrompus", a affirmé le ministre de la Bonne gouvernance. Poursuivant, un appel a été lancé par le ministre pour une efficacité des douanes dans la lutte contre la corruption. "Nous voulons pouvoir compter donc sur les douanes ivoiriennes dans leur ensemble afin que nous conjuguions nos efforts pour offrir à notre chère Côté d'Ivoire une économie fleurissante, gage d'un développement durable et d'une stabilité certaine" a-t-il recommandé.


A sa suite, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a soutenu que l’administration douanière a beaucoup progressé ces dernières années tant en termes de facilitation des opérations douanières que de renforcement de la lutte contre la fraude. Et cela s’est ressenti au niveau des recettes fiscales globales en Côte d’Ivoire (impôts et douane) qui sont passées de 2200 milliards Fcfa en 2012 à 4200 milliards Fcfa en 2020, doublant quasiment en moins de 10 ans. De plus, beaucoup d’efforts ont été déjà déployés pour améliorer la qualité de service, l’efficacité du travail et mériter la confiance de la nation. Mais ces belles performances ne sauraient cacher les défis à relever pour "augmenter les recettes de 25 à 30% sans grande difficulté et changer la perception que les populations ont de l’administration douanière".


Pour finir, Moussa Sanogo a exhorté les agents à redoubler d‘efforts pour corriger la perception que les Ivoiriens ont de l’administration douanière. La campagne en cours devrait y contribuer énormément. Il a ensuite réitéré l’engagement ferme de l’administration douanière, matérialisé par la signature du directeur général, de faire de la lutte contre la corruption une priorité. "Nous continuerons à consolider nos dispositifs existants tout en nous efforçant à nous améliorer". 


Quant au Directeur Général des Douanes le Général Da Pierre Alphonse, il a pris l'engagement ferme de suivre à la lettre des recommandations du ministre Épiphane Zoro et de sa tutelle. "Nous mettrons un point d’honneur à nous approprier les termes d’engagement mais également à les appliquer avec la plus grande rigueur", a déclaré Da Pierre Alphonse.


A. N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ