x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 17 novembre 2021 | AIP

Lancement officiel du projet « Résilience pour la paix » à Korhogo

Le secrétaire général du conseil national de sécurité, Fidèle Gboroton Sarrassoro, a procédé, mardi 16 novembre à Korhogo, au lancement du projet «Résilience pour la paix » (R4P) dans la zone nord de la Côte d’Ivoire.


Selon le chef de projet R4P, Leanne Bayer, de l’Ong Equal Access International (EAI), la résilience pour la paix est une initiative quinquennale financée par l’Agence des Etats Unis pour le développement International (USAID). Son objectif est de renforcer la résilience communautaire et l’apprentissage, en particulier des femmes et des jeunes, pour valoriser le vivre ensemble entre les populations vivant à la frontière.


Le projet a trois composantes dans sa mise en œuvre, à savoir la recherche qui vise à comprendre l’évolution du contexte et l’identification des pratiques à haut impact. L’action qui consiste entre autres à agir pour transformer les défis en lien avec les services de base accessibles à tous. La dernière composante concerne les médias. Elle vise à amplifier les voix marginalisées et à lutter contre les fake news.


Fidèle Sarassoro a salué le gouvernement américain pour le soutien à l’Etat de Côte d’Ivoire et rappelle les efforts du gouvernement ivoirien à renforcer la sécurité à la frontière nord pour la sécurité des populations face au nouveau contexte sécuritaire peu reluisant.


La représentante de l’ambassadeur des Etats Unis, Dr Nancy Lowenthal, par ailleurs représentante pays de l’USAID, a expliqué l’intérêt du projet pour le gouvernement américain et indiqué que le coût du projet est de 10 milliards. La réussite du projet nécessite le soutien et son appropriation par les populations de la zone frontalière.


Le projet "résilience pour la paix" est mis en œuvre dans cinq régions, à savoir le Folon, la Bagoué, le Poro, le Tchologo et le Bounkani. Les plateformes des jeunes engagés sur les réseaux sociaux, les radios de proximité, les associations de femmes et de jeunes et les groupes de travail techniques de l’Etat sont les acteurs principaux dans la mise en œuvre du projet.


Equal Access International (EAI) chargé de la mise en œuvre du projet R4P est une organisation non gouvernementale qui se focalise sur la communication dynamique pour le changement social en combinant le pouvoir des médias à la mobilisation communautaire pour relever les défis les plus importants dans le monde en développement.


(AIP)


ss/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ