PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 22 novembre 2021 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire : Recensement, Festival du dessin de presse, A+Ivoire, « novembre débordé » pour Amadou Coulibaly

© Abidjan.net Par DR
Côte d’Ivoire : Recensement, Festival du dessin de presse, A+Ivoire, « novembre débordé » pour Amadou Coulibaly
Le Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly a aminé une conférence de presse le jeudi 4 novembre 2021 sur le 5ème Recensement Général des Populations et de l’Habitat (Rgph) en Côte d’Ivoire.

Comme son quotidien de ministre depuis son entrée au gouvernement, l’ancien député de Korhogo sous-préfecture enchaîne parrainages, patronage et participation à diverses activités. Après une conférence de presse sur le Recensement général des populations et de l’habitat pour ouvrir le mois de novembre, Amadou Coulibaly parrainera la 44e promotion des sous-officiers de police avant de prendre part au Festival du dessin de presse et de la bande dessinée. Entre temps, un détour à A+Ivoire pour toucher de doigt l’effectivité de la TNT. 


8 novembre. Conférence de presse du Premier Ministre, Patrick Achi, à l’auditorium de la primature portant sur les actions du gouvernement et ses perspectives. Un rendez-vous d’autant plus remarquable qu’il fait presqu’office de bilan à mi-chemin pour le chef de l’exécutif. Tout comme la plupart des ministres, celui de la Communication et des médias n’a pas manqué l’occasion qui symbolise plus que jamais la collégialité gouvernementale. Face aux médias nationaux et internationaux, le Premier Ministre a présenté dans toute sa profondeur la vision du Président de la République Alassane Ouattara, une vision qui selon lui est « fondée sur le développement humain, celle d’une Côte d’Ivoire Solidaire ». Il a notamment fait le tour d’horizon de l’ensemble des chantiers et des projets structurants engagés par le gouvernement face à un parterre composé entre autres, des présidents d’institutions, des membres du Gouvernement ou encore de représentants des différentes couches sociales. Peu avant, c’est par une conférence de presse sur le Recensement général que le ministre de la Communication débute le mois.


Du Recensement général au parrainage…


Le Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly a aminé une conférence de presse le jeudi 4 novembre 2021 sur le 5ème Recensement Général des Populations et de l’Habitat (Rgph) en Côte d’Ivoire. L’opération démarre le 8 novembre 2021 sur tout le territoire national et est entièrement gratuite. Amadou Coulibaly a invité l’ensemble des journalistes et médias de la place « à s’approprier ce processus, compter sur eux pour la réussite de cette opération importante dans le processus de planification, de développement du pays« . Un message qui a eu large écho dans la presse qui lui est très favorable à cause de ses nombreuses initiatives pour sa consolidation. Selon lui, « les médias doivent à travers leurs lignes et supports expliquer le bienfondé de cette action« . Le même jour, Amadou Coulibaly a parrainé la cérémonie de baptême et de remise d’épaulettes des 408 élèves Sous-Officiers de la 44è promotion de l’école de police d’Abidjan, une cérémonie présidée par le Ministre de la sécurité Vagondo Diomandé et a été marquée entre autres, par la présentation du major de promotion, le baptême de la promotion et la remise des épaulettes aux élèves sous-officiers de cette promotion baptisée « Promotion feu Sergent Kouadio Yao Ernest« . Le nombre de filles, 196, soit plus de 48% des 408 éléments. Le parrain a saisi l’occasion pour adresser ses félicitations à ses filleuls « pour les efforts et les sacrifices consentis tout au long de leur formation » et a surtout invités à être et à « demeurer des policiers exemplaires« , au service de la République.


 


Le Cocobulles 2021


La journée du 11 novembre a commencé avec une audience entre Amadou Coulibaly et son homologue béninois. Aurélie Adam Zoumarou, Ministre du Numérique et de la Digitalisation du Bénin était au cabinet du ministre de la Communication de Côte d’Ivoire. Avec la délégation que conduisait la béninoise, les deux ministres ont abordé les questions relatives à l’écosystème des médias fortement en mutation avec l’évolution du numérique et les enjeux de la digitalisation. Pendant ce temps, Amadou Coulibaly qui se passionne pour les activités liées aux médias s’était fait représenter à un autre événement qu’il parraine là encore, la 6è édition du festival du dessin de presse et de la bande dessinée dénommé COCOBULLES 2021. Une édition présidée par François Albert Amichia, Maire de la Commune de Treichville. Autour du thème « le dessin comme outil de prévention des conflits » une contribution au processus de réconciliation en Côte d’Ivoire à l’initiative de l’association Tache d’Encre, cette édition relève l’engagement de ses initiateurs, à « user d’une plume qui apaise, d’un coup de crayon qui rassure et de lignes qui délient et contribuent au renforcement de la cohésion sociale« . Gertrude Dammond qui y représentait le ministre dont elle est conseillère technique a insisté sur l’aspect à la fois ludique et informatif du dessin de presse et de la banque dessinée. Le festival COCOBULLES est un forum de rencontres et d’échanges entre professionnels du dessin de presse, de la bande dessinée et le grand public, mais aussi une occasion de partage entre les auteurs et le public. Il s’est tenu du 11 au 14 novembre au Rond-Point de la Rue 12, à Treichville.


La TNT au programme


Que ce soit A+Ivoire où le ministre de la communication a commencé en milieu de matinée une série de visites dans les locaux de chaines télévisions ou à la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), l’objectif est le même, s’imprégner des réalités et des attentes des éditeurs de chaînes privées, pour un meilleur déploiement de la Télévision Numérique Terrestre, TNT. La mutation de l’analogie au numérique enclenchée récemment est un défi pour la Côte d’Ivoire qui est tout de même en avance sur les autres pays de l’union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) qui en cordonne l’effectivité. Amadou Coulibaly s’est entretenu, avec Diomiano Malchiodi, le Directeur général de cette télévision, avant d’avoir des échanges ouverts à l’ensemble des responsables. Il finira avec la visite des locaux. Dans la même journée, même rituel à la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI). Echanges avec les premiers dirigeants de la chaine, visite des locaux, l’autorité de tutelle voulait se rendre compte de la qualité du matériel et des équipements et de leur adaptation à la Télévision Numérique Terrestre. Les échanges ont porté entre autres, sur les enjeux et perspectives du déploiement de la TNT et les difficultés rencontrées par les éditeurs de chaînes privées. Le ministre qui est aussi le porte-parole du gouvernement devrait être l’avocat des médias auprès du gouvernement, « en cas de nécessité d’accompagner ces chaines de télé » selon son entourage.


Très en avant sur ses voisins, la Côte d’Ivoire veille à mener à bout et avec succès le processus de numérisation en cours. Elle servira de modèle et d’exemple pour les états retardataires.


In Afrika Stratégies France

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ