x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 23 novembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Adama Toungara, médiateur de la République, à propos de l’orpaillage clandestin : « L’orpaillage importe des personnes dont nous ne sommes pas sûrs de la qualité morale... »

Le Médiateur de la République, Adama Toungara était, la semaine dernière, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, lieu qui sert d’hémicycle pour le Sénat, pour une séance d’information parlementaire avec pour thème « Apaisement du climat social, promotion de la paix et des droits du citoyen ; quelle contribution du Médiateur de la République ? »


Développant ce thème, il a fait connaitre le rôle et la mission de cette institution qu’il conduit avant que place ne soit faite aux échanges. A cette étape, les Sénateurs qui brûlaient de questions ont soulevé plusieurs préoccupations majeures dont celle de l’orpaillage clandestin qui gangrène toutes les régions. Ainsi, à la question de la vénérable Zunon Kipré, sur la problématique de l’orpaillage clandestin, le Médiateur de la République de relever « L’orpaillage en Côte d’Ivoire est un fléau tellement important que le Gouvernement a mis en place une brigade spéciale de surveillance. L’orpaillage détruit non seulement nos ressources naturelles mais l’orpaillage importe des personnes dont nous ne sommes pas sûrs de la qualité morale ; surtout en cette période de terrorisme, porteur de beaucoup de dangers, de beaucoup de conflits. Parce que ceux qui font l’orpaillage ne sont pas en majorité des Ivoiriens. Non seulement, le sol est agressé par des produits, mais nos frères des pays limitrophes ne viennent pas avec de bonnes intentions… », a-t-il martelé avant d’ajouter « Mais il faut aussi dire que ce sont nos propres parents, des fois les chefs terriens dans nos régions qui donnent les terrains à ceux qui s’adonnent à l’orpaillage… ». Puis, de poursuivre : « Nous essayons au travers de nos comités de veille, de sensibiliser la population. Il sera souhaitable, mesdames et messieurs les sénateurs que lorsque vous alliez dans vos régions, que vous essayez de sensibiliser la population à cette question très importante de l’orpaillage dans notre pays », a-t-il souhaité.


JEAN PAUL LOUKOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ