PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 25 novembre 2021 | AIP

Renforcent des capacités des points focaux pour la réduction des risques de maladies chez les usagers de drogues

San Pedro-Au total 11 points focaux issus des structures sanitaires (ou des centres de santé) locales ont bénéficié d’un renforcement de capacités, du mercredi 24 au jeudi 25 novembre 2021, à San Pedro, en vue de contribuer à la réduction des risques de maladies chez les usagers de drogues.


Initié par l’Association pour la promotion de la santé de la femme, de la mère, de l’enfant et de la famille (APROSAM) et l’ONG Médecins du Monde (MdM), cet atelier vise à les amener à s’approprier le projet de réduction des risques liés à l’usage de la drogue, afin de faciliter la prise en charge des personnes usagères de drogues et de contribuer à la pérennisation des interventions.


Ils ont été instruits sur les drogues et les addictions, les manifestations cliniques de l’addictologie, les représentations sociales des usagers de drogues, la réduction des risques chez ces personnes, leur prise en charge communautaire, médico-psychosociale et l’organisation et fonctionnement des services de prise charge.


La réduction des risques ( RDR) désigne la promotion de l’ensemble des politiques et des pratiques visant à réduire les risques et dommages liés aux maladies, accidents et autres problématiques sociales en apportant une réponse médicale, psychosociale, communautaire et juridique.


Dans le cadre de ce projet financé par l’Initiative, un centre communautaire de prise en charge des usagers de drogues sera piloté par APROSAM à San Pedro. Un premier centre d’accompagnement et de soins en addictologie a été créé à Abidjan en 2018.


Le programme communautaire de réduction des risques liés à l’usage de drogues (héroïne, cocaïne et crack) est un projet d’extension et de consolidation d’une offre de soins de santé adaptés, intégrés et accessibles en direction des personnes usagères de drogues précaires en Côte d’Ivoire ou ‘’Projet y a pas drap’’.


Démarrées en 2015 à Abidjan, les deux premières phases de ce programme ont permis de développer des approches innovantes de réduction des risques de maladies liés à la consommation de drogues.



nbf/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ