x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 7 janvier 2022 | Le Nouveau Réveil

Office national de la sécurité routière (OSER): Des alcootests offerts pour réduire les accidents de la route

© Le Nouveau Réveil Par DR
Un mort et six blessés dans un accident sur l’autoroute du Nord
Une personne a été tuée et six autres blessées, lundi, dans un accident sur l’autoroute du Nord au PK 69

Pour lutter et réduire les accidents de la route, Brassivoire a offert, le jeudi 30 décembre, un important lot d’alcootests d’une valeur d’environ 7 millions de F CFA, à l’Office Ivoirien de la Sécurité Routière(Oser). Un geste qui s’inscrit, selon le donateur, dans le cadre de sa politique de consommation responsable des boissons alcoolisées. Mme Bintou Appia, directrice des Affaires institutionnelles et juridiques, représentant Laurent Théodore, le Directeur général de l’entreprise a fait savoir que son entreprise œuvre pour une consommation responsable de l’alcool : « En tant qu’entreprise citoyenne, il est de notre devoir de contribuer à préserver des vies et d’éviter au maximum que nos routes deviennent meurtrières. Plus particulièrement, en tant que brasseur, nous devons œuvrer pour la consommation responsable et modérée des boissons alcoolisées, afin d’éviter que l’alcool soit l’une des causes des accidents de la route. » C’est visiblement tout soulagé que le Dg de l’OSER, M. Baffah Koné, a reçu ses kits. Pour lui, « C’est un acte citoyen qui vient renforcer les capacités de lutte contre le phénomène de l’insécurité routière. Faire en sorte que l’OSER soit doté d’alcootests qui permettent de mieux contrôler la consommation d’alcool au volant. Ainsi les forces de l’ordre sur le terrain, en ce moment, pourront plus aisément écarter de nos routes tout automobiliste ayant consommé de l’alcool ; conformément à la réglementation en vigueur. » a- t-il affirmé. Mme Appia a également a indiqué que ce geste est également une réponse à l’appel du ministre des Transports. En effet, le 30 mars dernier, à la faveur du lancement de la campagne de sensibilisation intensive à la sécurité routière, le ministre Amadou Koné affirmait que « L’accident n’est pas une fatalité, mais plutôt une question de responsabilité. Cette hécatombe peut être stoppée, en agissant, notamment sur le facteur humain qui est responsable de 95% des accidents » recommandait-il.


JEAN PRISCA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ