PUBLICITÉ

Diplomatie Publié le vendredi 14 janvier 2022 | AIP

Le ministre guinéen de l’Elevage s’inspire du modèle ivoirien

© AIP Par DR
Séance de travail du ministre Sidi Tiémoko Touré avec son homologue guinéen de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, des Eaux et Forêts
Abidjan. Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a eu vendredi 14 janvier 2022, une séance de travail avec son homologue guinéen de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Mamoudou Nagnalen Barry, venu s’inspirer des bonnes pratiques agricoles de la Côte d’Ivoire.

Abidjan – Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a eu vendredi 14 janvier 2022, une séance de travail avec son homologue guinéen de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Mamoudou Nagnalen Barry, venu s’inspirer des bonnes pratiques agricoles de la Côte d’Ivoire.


A l’issue de la réunion organisée à la salle de conférence du ministère, sis au 11e étage de l’immeuble de la Caistab, à Abidjan Plateau, M. Barry a justifié son séjour par le fait que la Côte d’Ivoire inspire par son niveau de progrès dans tous les segments du domaine de l’agriculture, au sens large.


Ainsi, avec son homologue en charge des Ressources animales et halieutiques, les échanges ont porté sur les enjeux actuels de la sécurité alimentaire ainsi que les technologies nouvelles mises en place par la Côte d’Ivoire pour adresser cette question.


“La Côte d’Ivoire a pris de l’avance sur les autres pays de la sous-région”, a réitéré Mamoudou Barry, relevant que deux points principaux ont été évoqués à savoir l’amélioration de la productivité en lait et en viande, notamment les bovins de la race Ndama que les deux pays ont en commun, ainsi que les bonnes pratiques agricoles dont la Guinée veut s’inspirer.


“(…) La mutualisation est une des clés de réussite dans toute politique de développement dans le secteur de l’agriculture de façon générale”, a renchéri Sidi Touré, précisant que la visite de la Guinée en Côte d’Ivoire vise certes à s’inspirer du modèle ivoirien mais aussi à partager le sien.


Il a souligné que les deux pays ont tissé une coopération dans le secteur depuis 1998. Ceci a été expérimenté par le partage de la souche de Tilapia amélioré ainsi qu’une partie du cheptel porcin au départ de la Côte d’Ivoire qui a reçu en retour, de la Guinée, des bovins de la race Ndama constituant 60% du cheptel. La Côte d’Ivoire est en phase de reconstitution de cette race d’origine guinéenne et qui se trouve en perte du fait des crises successives, pour permettre au consommateur d’avoir cette chair dans son assiette, a conclu Sidi Touré.


cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ