x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 4 février 2022 | AIP

547 établissements confessionnels islamiques déclarés éligibles pour l’année 2022

© AIP Par DR
Éducation nationale : l`imam Mohamed Diaby plaide pour l`ouverture d`une école islamique à Treichville
L`imam Mohamed Diaby a plaidé pour l`ouverture d`une école islamique à Treichville, au cours d`une rencontre avec la presse, dimanche 5 novembre 2017, dans ladite commune, à l`Avenue 4 Rue 21.

Abidjan - Au total 547 établissements confessionnels islamiques ont été déclarés éligibles au cursus formel pour l’année académique 2021-2022, lors de la proclamation des résultats de l’évaluation de base des structures islamiques d’éducation tenue à Abidjan, jeudi 3 février 2022.


Les critères d’éligibilité ou barèmes pour classer les établissements ont porté sur les infrastructures et l’équipement sur 10%, les ressources humaines 30%, la pédagogie 50% et la gouvernance pour 10%, tenant en compte les normes établies.


La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, a rappelé que l’éducation demeure l’une des priorités du programme de développement du président de la République Alassane Ouattara. Et ce, « avec la matérialisation d’une école inclusive et une scolarisation obligatoire qui a permis la mise en place de la Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation, dans le système éducatif formel », a-t-elle ajouté.


La ministre a par ailleurs invité les promoteurs retenus à se conformer à la procédure nationale en vigueur, pour obtenir leur autorisation de création et d’ouverture d’établissement.


« Cette exigence d’application des programmes officiels est impérative, au risque de compromettre la reconnaissance et le bénéfice de la subvention », a-t-elle averti, tout en souhaitant qu’aucun enfant ne soit laissé-pour-compte.


« Nous n’avons pas le droit de laisser des milliers d’enfants sans éducation formelle…la majorité ou la totalité des enfants doivent être inscrit dans le cursus formel », a-t-elle affirmé.


Le chef d’équipe Gouvernance démocratique, emploi, coopération de l’Union Européenne, Adrien Maillard, a souligné que cette cérémonie de proclamation des résultats de vise « à pérenniser les structures islamiques dans le système éducatif formel. »


Il salué par ailleurs l’initiative ambitieuse de la Stratégie nationale d'intégration et évoqué le choix de l’Unicef et de l’Union européenne d’accompagner ce processus dans sa phase initiale.


Des certificats d’admissibilité ont été remis aux promoteurs et aux directeurs d'établissements éligibles


Des certificats d’admissibilité ont été remis aux promoteurs d’établissement ainsi qu'aux directeurs régionaux et départementaux de ces établissements, et aux partenaires techniques et financiers.


Sur les 3146 structures islamiques d’éducation évaluées en 2022, dans les 36 directions régionales et les cinq directions départementales de l’alphabétisation, 304 ont déjà été reconnues et 3112 non reconnues, et 547 structures d’éducation sont déclarées éligibles.


Les structures islamiques éligibles sont issues, entre autres, des villes d’Abidjan, d'Abengourou, d’Aboisso, d'Adzopé, d'Agboville, de Bondoukou, de Bongouanou, de Bouaflé, de Bouaké, de Bouna et de Boundiali.


En Côte d’Ivoire, on note quatre types d’écoles islamiques, à savoir les écoles coraniques, l’école madrassa, les écoles franco-arabe et les écoles professionnelles islamiques.


La Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques dans le système éducatif formel est une réponse de l’Etat de Côte d’Ivoire à la problématique de 1,6 million d’enfants et d’adolescents hors du système scolaire.


apk/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ