x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 28 février 2022 | Abidjan.net

Ministère du Budget et du Portefeuille de l'Etat: Moussa Sanogo décline les chantiers prioritaires pour l’année 2022

© Abidjan.net Par DR
Ministère du Budget et du Portefeuille de l'Etat: Moussa Sanogo décline les chantiers prioritaires pour l’année 2022

Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a échangé les vœux du nouvel an avec ses collaborateurs des différentes directions générales, directions centrales, et du cabinet ce vendredi 25 février 2022, au 20e étage de l’immeuble Sciam, au Plateau.


Il a exprimé sa gratitude pour les vœux formulés à son endroit, avant de former en retour, à l’endroit de ses collaborateurs, des vœux de santé, de bonheur et de réussite. Le ministre les a ensuite encouragés à œuvrer dans une synergie d’action pour bâtir une équipe forte et solidaire, qui travaille à atteindre les objectifs fixés. 


S’il a salué les efforts de tous qui ont permis d’enregistrer des résultats remarquables en 2021, Moussa Sanogo a pourtant exhorté ses équipes à redoubler d’efforts pour relever non seulement le défi de la mobilisation des ressources du budget de l’Etat, d’un montant de 9901 milliards Fcfa, mais aussi le défi de l’orthodoxie financière.


Pour l’atteinte de cet objectif, il a insisté sur un certain nombre de chantiers qui constituent des priorités pour l’année 2022. Au nombre de 17, ces « chantiers que le département ministériel devra accélérer au cours de cette année 2022 » portent, entre autres, sur la finalisation du développement des fonctionnalités complémentaires du système intégré de gestion des opérations budgétaires et l’Etat (SIGOBE) pour les ambassades, les EPN et les collectivités ; la mise en application du e-fournisseur ; la réalisation des travaux pour l’optimisation des ressources propres et la rationalisation des charges des EPN.


Il y a aussi la poursuite de la mise en œuvre de la comptabilité matière ; l’élargissement de l’assiette fiscale, l’aménagement de l’assiette et des taux de certains impôts et taxes et le renforcement de l’efficacité du contrôle fiscal, la consolidation des performances de l’administration fiscale, ainsi que la poursuite de l’autonomisation et la dématérialisation des opérations douanières.


Le ministre a en outre évoqué le renforcement de la lutte contre la fraude douanière, le renforcement du cadre de suivi des entreprises publiques, l’opérationnalisation du principe d’administration indépendant au sein des conseils d’administration, le lancement des contrats de performance de seconde génération, la connexion de 50 collectivités au SIGMAP, le développement de la version 2 du SIGOMAP, etc.


Des résultats encourageants à tous les niveaux


Avant cette étape, au nom de l’ensemble des personnels, le directeur du contrôle financier, N’da Kacou Ange Pierre, a salué le leadership du ministre Moussa Sanogo qui « place l’homme au cœur de son action. » Cela se traduit par le dynamique d’évolution qui prévaut tant au niveau de la gestion budgétaire, la gestion des marchés publics, de la fiscalité intérieure, de la fiscalité de porte, du portefeuille de l’État, du contrôle des opérations budgétaires de l’Etat.


Par exemple, les réformes initiées font de la Côte d’Ivoire le premier pays de l’espace UEMOA à avoir réalisé le basculement total en mode budget-programmes, avec la parfaite exécution du budget 2021 à travers le système de gestion budgétaire SIGOBE, qui constituait la dernière étape du processus. Aussi les recouvrements de la Direction Générale des Impôts se sont chiffrés à 2 819 milliards avec un écart positif de 118,7 milliards, soit un taux de réalisation de 104,4%.


Pour ce qui concerne la fiscalité de porte, avec des recettes de l’ordre de 2.218 milliards (hors TSU SIR), la douane a réalisé une plus-value de 162 milliards et une progression de 288 milliards de francs CFA par rapport aux réalisations de 2020. Quant à la gestion des entreprises du portefeuille de l’Etat, elle connait un tournant important avec l’élaboration de la stratégie quinquennale 2021-2025 de la gestion du portefeuille de l’État. Les réformes initiées ont permis aux 81 entreprises du portefeuille de l’Etat ont permis de réaliser un résultat net de 56 milliards CFA en 2021, bien au-delà des 28 milliards obtenus en 2020.


Par ailleurs, au niveau du contrôle des dépenses, la digitalisation et la modernisation des opérations de contrôle donne de bons résultats et se poursuit dans un contexte de déploiement du contrôle financier auprès des collectivités territoriales et districts autonomes.


A. N avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ