x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 16 mars 2022 | AIP

Une convention signée pour l’insertion de 3 000 jeunes

Abidjan, L’administrateur de l’Agence emploi jeunes (AEJ), Jean-Louis Kouadio, a signé mardi 15 mars 2022 à Abidjan, en présence des ministres Touré Mamadou et Félix Anoblé, une convention avec la présidente du Mouvement des petites et moyennes entreprises (MPME), Zoundi Yao, pour l’intégration de 3 000 stagiaires d’ici à 2024.


La convention est intitulée Programme de renforcement du capital humain et création d’emplois au sein des PME.


Le projet a été mis en place en synergie avec le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, le ministère des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel ainsi que le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage.


Il prévoit l’insertion de 500 stagiaires cette année, 1 000 en 2023 et 1 500 en 2024, dans les domaines comme l’énergie, la santé et l’agriculture, avec taux de création réelle d’emplois de 70%, a détaillé la présidente du MPME.


L’administrateur de l’AEJ a expliqué que le rôle de l’Agence dans la mise en œuvre de ce programme sera d’une part, de définir les meilleurs profils des jeunes qui pourront répondre aux besoins des entreprises et d’autre part, de fournir aux entreprises les meilleurs profils et faire l’accompagnement pour l’insertion définitive des jeunes dans le dispositif des entreprises.


« On va partir d’abord avec 500 PME cette année. Ensuite avec 1 000 jeunes et à la fin avec 1 500 jeunes, pour nous permettre de tirer les leçons au fur et à mesure et de nous assurer d’une pleine insertion de ces jeunes (…) », a ajouté M. Kouadio.


Le ministre des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Anoblé, s’est félicité de cette signature de convention qui s’inscrit dans la vision du Président Alassane Ouattara. Celle de voir le secteur privé contribuer à résoudre la problématique de l’insertion des jeunes sur le territoire nationale.


Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Touré Mamadou a, pour sa part, plaidé auprès du Mouvement des petites et moyennes entreprises afin qu’il continue à mobiliser le secteur privé sur la question de l’emploi jeunesse ivoirienne qui est "une bombe à retardement".


Sur la période 2011-2019, quelque 2,8 millions d’emplois ont été créés par le gouvernement pour endiguer le chômage des jeunes, avait indiqué l’ex-Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, le 3 décembre 2019, à l’occasion de la 14e réunion régionale africaine de l’Organisation internationale du travail (OIT).


D’ici à 2030, le gouvernement veut créer huit millions d’emplois. Pour y parvenir, le Président Ouattara a inscrit l'emploi des jeunes et des femmes au cœur de l’action gouvernemental, lors de son discours à la nation du 31 décembre 2021.


(AIP)


sn/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ