x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 20 mars 2022 | Abidjan.net

Elaboration de la politique nationale de gestion intégrée des frontières de la Côte d’ivoire: Les experts valident le rapport diagnostic de la gouvernance des frontières

© Abidjan.net Par DR/CNFCI
Politique nationale de gestion intégrée des frontières de la CI: Validation du rapport diagnostic de la gouvernance des frontières
Les experts nationaux membres du Comité technique national (CTN) chargé de l’élaboration de la Politique Nationale de Gestion Intégrée des frontières de la Côte d’Ivoire (PNGIF-CI) ont validé, le 18 Mars 2022 en plénière dans un complexe hôtelier à Jacqueville, le rapport d‘étude diagnostique de la gouvernance des frontières terrestres, maritimes, fluviale, lagunaire et aérienne de la Côte d’ivoire

Les experts nationaux membres du Comité technique national (CTN) chargé de l’élaboration de la Politique Nationale de Gestion Intégrée des frontières de la Côte d’Ivoire (PNGIF-CI) ont validé, le 18 Mars 2022 en plénière dans un complexe hôtelier à Jacqueville, le rapport d‘étude diagnostique de la gouvernance des frontières terrestres, maritimes, fluviale, lagunaire et aérienne de la Côte d’ivoire présenté par le cabinet international ITED Conseils recruté pour appuyer les travaux de la rédaction de ladite Politique.


Cela, au cours de l’atelier de validation du diagnostic de la gouvernance des frontières de la Côte d’Ivoire organisé du 16 du 18 mars 2022 dans cette cité balnéaire, par le Secrétariat Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI), en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). 


Avant sa validation, les experts participant à cet atelier ont consolidé ledit rapport diagnostic, par des recommandations,des observations et des amendements. 


Au cours de son allocution, Bassi Philipe Aka, représentant le Maire de Jacqueville a salué l’ensemble des participants et remercié singulièrement le Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières pour le choix de la commune de Jacqueville pour abriter cet important atelier qui marque un tournant décisif dans l’histoire de la gouvernance des frontières de notre pays. 


Intervenant à son tour, M. Dakouo Gérôme, Coordonnateur Régional de la GIZ/PFUA et invité spécial à cet atelier a exprimé son sentiment de fierté de participer à cet atelier et adressé ses félicitations au Secrétaire Exécutif de la CNFCI M. Diakalidia Konaté et son équipe pour le travail accompli en 2 ans d’existence. Il a ensuite rassuré la CNFCI de l’accompagnement de la GIZ à la mise en œuvre de cette politique. Aussi, s’est-il réjoui de l’intérêt du PNUD pour la gestion des frontières à travers le financement de cet atelier.  


Jonas Mfouatie, adjoint au Représentant-Résident du PNUD, Représentant la Représentante Résidente du PNUD en Côte d’Ivoire a d’abord remercié le Secrétaire Exécutif de la CNFCI d’avoir associé le PNUD à l’élaboration de la politique Nationale de gestion intégrée des frontières. Ensuite, il a souligné l’importance de la gestion des frontières et ses enjeux. « La problématique de la gestion des frontières constitue un sujet d’intérêt majeur pour le PNUD qui reste fortement engagé, conformément à son mandat, sur la sécurité humaine, la consolidation de la paix et le développement durable.


C’est pourquoi, toute initiative visant à assurer un développement harmonieux et durable des zones frontalières pour le bien-être des populations, à faire de l’espace frontalier ivoirien une zone de sécurité, de paix et de développement socio-économique, nous engage à plus d’un titre. A-t-il justifié avant de réaffirmer l’engagement de l’organisation qu’il représente à appuyer la CNFCI dans la mise en œuvre de son plan de travail, particulièrement dans l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre de la Politique Nationale de Gestion Intégrée des Frontières.


Enfin, Il a félicité le gouvernement ivoirien pour l’initiative d’élaboration d’une politique de gestion des frontières. 


A son tour M. Daouda Ouattara, Conseiller Spécial du Premier Ministre par ailleurs Président du Comité Technique National pour l’élaboration de la politique a au nom du Premier Ministre exprimé ses remerciements aux participants pour avoir répondu présents à cet atelier et adressé ses félicitations au Secrétaire Exécutif M. Diakalidia Konaté ainsi qu’à son équipe pour le bel exemple d’engagement et la qualité de leurs efforts. ‘’ Au nom de SEM le Premier Ministre, je voudrais saluer et féliciter tous les membres du Comité Technique National, pour leur assiduité et leur pleine disponibilité depuis le démarrage de ce processus d’élaboration de la Politique Nationale de Gestion Intégrée des Frontières de la Côte d’Ivoire. a-t-il renchéri.


A l’endroit du partenaire, il a dit apprécier à sa juste valeur l’appui significatif du PNUD pour l’organisation de cet atelier. Aussi, a-t-il exprimé au nom du Premier Ministre Patrick ACHI, la pleine gratitude du Gouvernement ivoirien pour leur présence à ses côtés et les rassurer de son engagement à poursuivre et raffermir ce partenariat.  


Pour le préfet hors grade Daouda OUATTARA, tout diagnostic bien élaboré conduit sûrement à des solutions adéquates et durables. C’est pourquoi, en comptant sur l’expertise de chacun des membres du Comité Technique National et celui, notamment de l’expert international, il a fondé le grand espoir que cet atelier permette de déboucher sur un diagnostic juste et pertinent qui prenne en compte le large éventail des problématiques liées à la gouvernance des frontières terrestres, maritimes et aériennes de la Côte d’Ivoire afin que le plan d’actions qui en découlera soit le meilleur possible. Sur ce, il a déclaré ouvert les travaux de l’atelier de validation du diagnostic de la gouvernance des frontières.


S’en est suivi la présentation du diagnostic et du canevas de rédaction de la politique faite par Docteur Mountaga Diallo, consultant international recruté pour accompagner le SE-CNFCI pour l’élaboration de la PNGIF. Il a axé sa présentation sur deux aspects portant sur le diagnostic et le canevas de rédaction.


Docteur Mountaga Diallo a présenté la synthèse des ateliers régionaux et des experts des groupes thématiques. Après avoir rappelé le contexte et la pertinence de l’élaboration de la PNGIF, il a présenté les principaux résultats obtenus qui constituent le projet de diagnostic des frontières terrestres,maritimes, fluviale, lagunaire et aériennes. 


La présentation du canevas de rédaction de la politique a été l’occasion pour le consultant de décliner la table des matières du document de la politique. Cette présentation a permis aux participants sans en avoir fait d’observation en commission de donner les premières impressions sur l’ossature du document de politique en cours d’élaboration. 


Ensuite, trois commissions ont été mis en place pour l’examen du diagnostic et du canevas de rédaction. 


Au cours de ces travaux en commission, les participants ont fait l’examen du document, passant en revue la forme et lefond du document afin de s’assurer que le diagnostic fait par les experts pendant les ateliers régionaux ont été pris en compte par les consultants. Au terme de cet examen minutieux, ils ont fait des amendements, formulé des recommandations et fait d’autres observations de qualité visant à parfaire le rapport du consultant. L’économie des travaux en commissions a été restituée en plénière. Cette restitution a permis aux participants de consolider le document.


A la suite de ces travaux de restitution, le consultant international est intervenu sur l’ensemble des remarques et formulations des participants.


Avant de mettre un terme à ces trois jours de conclave ayant permis de faire un diagnostic clair et pertinent sur l’élaboration de la PNGIF, le Président du CTN a au nom du Premier Ministre remercié les partenaires au développement,les experts nationaux et internationaux pour la qualité des échanges lors de l’examen du diagnostic. 


Il convient de souligner que le rapport qui est vient d’êtrevalidé constitue le premier livrable dans la rédaction de la politique. Il résulte des recommandations et données precollectées au cours des ateliers régionaux tenus dans les localités d’Abengourou, Abidjan, Korhogo et Man du 13 au 27 octobre 2021 ainsi que l’atelier de consolidation des travaux des experts thématiques organisé les 28 février et 01 mars 2022.


Les prochaines étapes, à en croire M. Diakalidia KonatéSecrétaire exécutif de la CNFCI sont « la prévalidation et la validation par l’ensemble des parties prenantes notamment les Partenaires au développement et les membres de la CNFCI du document de politique nationale de gestion intégrée des frontières et son plan d’actions, sa présentation officielle au premier Ministre, président de la CNFCI ainsi que sa transmission au gouvernement et au parlement ».




Cyprien K. avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ